La LLD préserve ses positions

Jean-Pierre JAGU-ROCHE

Dans un marché automobile soumis aux aléas de la crise, les loueurs de véhicules de longue durée gardent le sourire. Le syndicat national des loueurs de voitures longue durée (SNLVLD) confirme que le parc roulant des véhicules utilisés dans le cadre de la LLD a progressé de 7 % au cours de l’année 2007, pour rassembler 1 043 103 véhicules. Et d’ajouter que ce volume était même passé à hauteur de 1 077 810 unités à la fin juin 2008. Il convient aussi de noter que les loueurs longue durée gèrent, simultanément pour le compte de leurs clients, une flotte estimée à la même date de 220 810 voitures et utilitaires.
Dans la foulée, Jean-François Chanal, président du SNLVLD, déclare que le parc de la LLD devrait avoir globalement augmenté de 5 à 6 % pour l’exercice en cours. Mais ce tableau de marche sectoriel comprend également des éléments moins porteurs. Car les loueurs longue durée comme les autres acteurs du secteur auto sont confrontés à un ralentissement relatif d’activité sur le court terme. Le nombre des véhicules qu’ils ont mis en circulation durant le premier semestre n’a ainsi porté que sur 199 542 immatriculations (contre 211 155 pour les six premiers mois de l’année passée). Ce qui correspond à une baisse de volumes de - 5,49 %. Étant entendu que cette tendance à la décélération devrait valoir pour toute l’année en cours.
Pas pourtant de quoi jeter le bébé avec l’eau du bain ! Car les clients qui optent pour des formules locatives en constituant leurs flottes semblent spécialement attachés à ce mode d’acquisition et d’utilisation maîtrisée. Les loueurs déclarent qu’ils font toute leur différence face à leurs concurrents, grâce à la qualité du conseil qu’ils apportent à ceux qui leur font confiance.
Précision du SNLVLD sur le front du produit : les adeptes de la LLD ont suivi les tendances sélectives du marché tricolore depuis janvier. 82 % d’entre eux utilisent ainsi désormais des modèles émettant jusqu’à 160 grammes de CO2, contre 10 % conduisant des véhicules qui émettent de 160 grammes à 200 grammes, 7 % ayant choisi des autos qui émettent de 201 grammes à 250 grammes et 1 % se servant de celles qui dégagent plus de 250 grammes.
Le SNLVLD constate que la durée moyenne (37 mois) des contrats de longue durée augmente d’une mensualité par an. Ce qui prouve que les entreprises et les particuliers ont tendance à vouloir faire durer davantage leurs flottes.
Enfin, les pros de la LLD estiment que les conditions de revente des VO qui sortent de leurs parcs se sont améliorées dans la période récente. En effet, 40 % des restitutions de 4x4 s’opéreraient maintenant à l’exportation et, notamment, à destination des pays de l’Est. Dossier à suivre.

Nous vous recommandons

Kia EV6 : l’électrique qui casse les codes dès 47 990 euros

Kia EV6 : l’électrique qui casse les codes dès 47 990 euros

Pour soutenir son plan Plan S et son intention de devenir l’un des leaders mondiaux de la mobilité électrique, Kia prévoit de lancer onze nouveaux véhicules électriques d’ici à 2026, parmi lesquels le crossover EV6 qui incarne la...

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Les Français et l'automobile : la location progresse

Etude

Les Français et l'automobile : la location progresse

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

Plus d'articles