La loi Montagne sensibilise sur la relation qui existe entre météo et caractéristiques des pneumatiques

La loi Montagne sensibilise sur la relation qui existe entre météo et caractéristiques des pneumatiques

9 conducteurs sur 10 affirment être bien informés du risque de rouler avec des pneus mal adaptés à la météo/

L’étude annuelle menée par le Syndicat du pneu indique que les conducteurs se montrent toujours plus sensibles sur les bons pneumatiques à monter en fonction des conditions météo. La loi Montagne favorise cette prise de conscience.

Dans le cadre d’une étude menée chaque année auprès de 2 500 conducteurs, le Syndicat du pneu et GiPA ont analysé la perception des automobilistes lorsque les conditions météo sont mauvaises et leurs connaissances en matière de réglementation et d’utilisation des pneumatiques.

Même quand les conditions climatiques sont difficiles, seuls 37 % des conducteurs se déclarent en insécurité. Pour autant, 54 % des répondants ont déjà subi un désagrément dû à une situation climatique difficile. 17 % déclarent avoir déjà perdu le contrôle de leur véhicule sur une chaussée enneigée ou verglacée.

9 conducteurs sur 10 affirment être bien informés du risque de rouler avec des pneus mal adaptés à la météo (+ 11 points par rapport à 2021). 80 % estiment bien connaître les différences entre pneus été, hiver et 4 saisons (+ 16 points par rapport à 2021).

De fait, l’équipement en pneus hiver ou toutes saisons est perçu comme utile par 64 % des conducteurs et par 85 % de ceux qui se déplacent occasionnellement en zone montagneuse. Pour autant, les pneus hiver et 4 saisons ne représentent que 26 % des ventes en France « car 60 % des conducteurs interrogés sont convaincus de rouler avec des pneus toutes saisons », commente le syndicat. Rappelons que les pneus 4 saisons représentent 13 % des ventes en France.

La loi Montagne encore assez méconnue par de nombreux conducteurs

La loi Montagne est très bien accueillie : 9 conducteurs sur 10 estiment que c’est une bonne règlementation. Trois quarts des conducteurs (+ 23 points vs 2021) connaissent cette nouvelle réglementation. La période d’obligation du port ou de la détention d’équipements hiver (du 1er novembre au 31mars) est assez bien identifiée : 73 % savent quand elle débute et 62 % lorsqu’elle se termine. En revanche, les territoires concernés sont encore évalués de façon approximative : 31 % des automobilistes résidant dans un des départements concernés pensent qu’elle ne s’y applique pas (contre 44 % en 2021).

Les recommandations des professionnels (38 %) et les informations dans la presse (34 %) ont fait que 17 % des conducteurs ont déjà modifié leur équipement pneumatique et, 18 % envisagent de le faire cette année. L’équipement en pneu toutes saisons (56 %) et hiver (47 %) a été nettement préféré à la détention de chaînes (26 %) et chaussettes (15 %).

« Malgré une communication erratique en début de saison, la loi Montagne a attiré l’attention des automobilistes sur l’intérêt d’un équipement adapté pour la conduite en hiver. Nous sommes heureux que le travail de pédagogie que nous avons effectué avec l’appui des médias tout au long de l’hiver dernier ait contribué à l’amélioration de la sécurité et de la mobilité », conclut Dominique Stempfel, président du Syndicat du pneu.

Nous vous recommandons

AZ Energy expose à Equip Auto son offre de batteries

AZ Energy expose à Equip Auto son offre de batteries

Le spécialiste des piles en tous genres, AZ Energy, s’attaque à l’automobile. Il présentera à Equip Auto sa gamme de batteries proposées à des prix compétitifs.Peu connu sur le marché de l’automobile, le distributeur AZ Energy...

WD-40 lance une graisse haute performance

WD-40 lance une graisse haute performance

Gettygo célèbre ses 10 ans

Gettygo célèbre ses 10 ans

One-Too connecte la clé dynamométrique

One-Too connecte la clé dynamométrique

Plus d'articles