La Mairie de Paris entérine le stationnement payant pour les deux-roues thermiques

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

, ,
La Mairie de Paris entérine le stationnement payant pour les deux-roues thermiques

La Mairie de Paris entérine le stationnement payant pour les deux-roues thermiques

Le Conseil de Paris a adopté la mesure du stationnement payant pour les deux-roues thermiques dès 2022. La réforme prévoit aussi la suppression d’au moins 60 000 places de parking et la hausse des tarifs et des contraventions.

La Ville de Paris a donc adopté en conseil municipal le stationnement payant dès début 2022 pour les deux-roues motorisés thermiques, mesure phare d’une réforme qui prévoit également la suppression d’au moins 60 000 places de stationnement en surface d’ici à 2026 et la hausse immédiate des tarifs pour les automobiles. L’adjoint à la transformation de l’espace public, l’écologiste David Belliard, a salué « l’ambition de transformation extrêmement forte » de la maire PS Anne Hidalgo, l’opposant de droite Geoffroy Boulard, estimant de son côté que « circuler dans Paris est devenu un cauchemar » que la majorité de gauche va « rendre hors de prix ».

« Alors que les véhicules individuels occupent 50 % de l’espace public et représentent seulement 13 % des déplacements quotidiens, cette réforme répond à plusieurs objectifs que nous portons, à savoir la réduction de la place de la voiture et des deux-roues motorisés sur la voirie au profit des Parisiens et de la nature », a salué Fatoumata Koné, présidente du groupe écologiste.

À partir de 2022, les motos et les scooters non électriques devront payer 50 % des tarifs des voitures qui, elles, verront dès le 1er août 2021 une hausse du tarif visiteur de 4 à 6 euros ou de 2,4 à 4 euros l’heure suivant les arrondissements. Le stationnement deviendra progressivement payant aux bois de Vincennes et Boulogne à partir de l’automne, même si le groupe communiste a obtenu des places gratuites aux abords des équipements sportifs afin de « préserver la vocation sportive des bois ». Et pour les contrevenants, le forfait post-stationnement (FPS), qui remplace depuis 2018 les contraventions, augmentera nettement : de 50 à 75 euros dans le centre et de 35 à 50 euros dans les arrondissements extérieurs.

(avec AFP)

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : concilier enjeux environnementaux, industriels et sociaux

Journée de la filière automobile : concilier enjeux environnementaux, industriels et sociaux

La Journée de la filière automobile s'est terminée par l'intervention du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance. Avant d'évoquer avec Bruno Le Maire les trois piliers prioritaires du gouvernement, la dernière table ronde...

Journée de la filière automobile : travailler ensemble à la transformation

Journée de la filière automobile : travailler ensemble à la transformation

Engie Solutions va déployer 250 bornes de recharge dans l'Eurométropole de Strasbourg

Engie Solutions va déployer 250 bornes de recharge dans l'Eurométropole de Strasbourg

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

Plus d'articles