La mobilité électrique rebat les cartes entre les constructeurs automobiles

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La mobilité électrique rebat les cartes entre les constructeurs automobiles

Le groupe automobile chinois va lancer la marque Ora en Europe, avec son modèle d'entrée Cat.

© GWM

Alors que le secteur de la location automobile de courte durée sort du tunnel de la crise sanitaire, les principaux loueurs s’attachent désormais à accélérer leurs achats de véhicules électriques. Et les constructeurs automobiles américains et européens n’ont plus forcément le privilège de l’âge face à leurs concurrents coréens ou chinois.

Après le sévère stress test de la crise sanitaire et sa drastique diminution des déplacements professionnels et de loisirs, le secteur de la location automobile de courte durée retrouve l’équilibre, certains acteurs ayant même enregistré des résultats historiques en 2021, à l’image du groupe allemand Sixt, par exemple. Les grands loueurs remettent l’intense verdissement de leur parc à l’agenda, mais le sourcing des constructeurs automobiles a changé de nature avec le véhicule électrique.

Le véhicule électrique, ce game changer

« Historiquement, les constructeurs américains et européens étaient en position de force, mais le mouvement de bascule vers les véhicules électriques rebat les cartes », déclare ainsi Olivier Baldassari, directeur général adjoint en charge des opérations chez Europcar Mobility Group, récemment repassé sous le pavillon du groupe Volkswagen.

Comme le rapporte l’agence Reuters, à ses yeux, les constructeurs automobiles asiatiques, notamment chinois, proposent des véhicules électriques de qualité comparable à celle de constructeurs traditionnels, mais souvent à des tarifs moindres. Et de citer Great Wall Motor et sa marque Ora, dont le modèle Ora Cat est d’ailleurs prochainement attendu en Europe (environ 20 000 euros et 400 km d’autonomie).

Les grands groupes automobiles chinois avancent leurs pions

Olivier Baldassari indique que pour les véhicules électriques, le groupe Europcar se fournit plus fortement auprès de Great Wall, SAIC, Polestar et Volvo du groupe Geely, même si le groupe continue d’acheter des voitures à d’autres partenaires historiques comme Stellantis ou Renault. Le closing du rachat par Volkswagen pourrait toutefois être susceptible de mener à quelques réorientations dans la politique des achats.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Plus d'articles