La mobilité partagée pourrait bientôt investir l'Outre-mer

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
La mobilité partagée pourrait bientôt investir l'Outre-mer

La mobilité partagée pourrait bientôt investir l'Outre-mer

Pour l’heure, l’aboutissement du projet est soumis à l’approbation des trois municipalités réunionnaises concernées. Le groupe Citadelle, distributeur automobile martiniquais dirigé par Cyril Comte, espère un déploiement au cours du dernier trimestre 2021.

C’est une petite révolution qui se prépare sur l’île de la Réunion. Baptisée Zwav, la première solution de mobilité partagée d’Outre-mer, ambitionne de proposer à la location 250 scooters, trottinettes et vélos électriques en libre-service dans les rues de Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Paul (la répartition sera la suivante : une centaine de scooters et de trottinettes, et une cinquantaine de vélos par ville). Grâce à ces flottes de deux-roues, l’opérateur martiniquais tente de proposer une alternative à la saturation des centres-villes aux heures de pointe. Pour rappel, le marché automobile réunionnais s’établit à 30 000 véhicules neufs vendus par an. Cette solution de mobilité partagée, dont le coût d’investissement s’élève à 1,5 million d’euros, sera entièrement financée par le groupe Citadelle.

Un secteur quadrillé

Concrètement, le service Zwav fonctionnera de la même façon que ses homologues sur le marché métropolitain. À l’aide de leur smartphone, les usagers pourront localiser le deux-roues de leur choix via l’application Zwav (créée par Vulog). Aucun abonnement ne sera nécessaire. Les étapes de verrouillage et déverrouillage seront réalisées par le biais de l’application de sorte qu’une clé de contact sera fournie aux clients. En revanche, des charlottes de protection, du gel antibactérien, ainsi que deux casques seront disponibles dans le top case de chaque scooter. Ceux-ci seront d’ailleurs équipés d’un détecteur de poids : si les usagers ne se coiffent pas de leur casque, le scooter ne démarrera pas.

Bridés à 25 km/h sur une trottinette et 45 km/h sur un scooter et vélo, les utilisateurs pourront sortir de la zone de déplacement autorisée par Zwav pour effectuer leur course mais devront impérativement revenir dans le secteur autorisé pour restituer le véhicule. La tarification varie en fonction du type de véhicule choisi. Comptez 40 centimes d’euro la minute pour un scooter, 30 centimes pour une trottinette et 25 centimes pour un vélo. En outre, un euro sera systématiquement imputé pour le déblocage de chaque véhicule. Les factures propres à chaque course seront accessibles via l’application.

Une volonté électrique

Plutôt que de collecter les deux-roues à la fin de chaque journée – le service s’interrompt entre minuit et 5 heures du matin – des agents assureront la maintenance et veilleront au remplacement des batteries déchargées grâce à un système interchangeable. Les boîtiers vides sont ensuite réalimentés dans l’un des trois entrepôts de l’enseigne situés dans chacune des villes. Dès lors qu’une batterie est entièrement déchargée, le véhicule n’est automatiquement plus visible sur l’application. Suivant l’usage, l’autonomie électrique est estimée à 30 kilomètres pour une trottinette et jusqu’à 60 kilomètres pour un scooter. Une batterie neuve peut supporter en moyenne trois jours d’utilisation, bien que cette estimation varie en fonction du nombre de rotations.

Pour mener à bien sa vision de la mobilité électrique, le groupe Citadelle s’est associé avec plusieurs fournisseurs chinois bien connus sur la scène internationale : Niu pour les scooters, Okai pour les trottinettes et Acton pour les vélos. Il faut compter 90 jours entre la commande et l’arrivée effective des produits à la Réunion, ce qui correspond à deux mois de production et un mois pour l’acheminement par bateau depuis l’Asie. En outre, l’opérateur prévoit également de vendre les deux-roues électriques au sein de ses entrepôts où la partie maintenance y sera également assurée.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles