Autoneo s'inscrit dans une nouvelle dynamique

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Autoneo s'inscrit dans une nouvelle dynamique

Jusque-là plutôt discrète, l’enseigne de carrosserie Autoneo souhaite davantage se mettre en avant. Sa nouvelle équipe dirigeante multiplie les accords pour séduire les professionnels et les accompagner vers la diversification.

Après deux reports liés à la crise sanitaire, l’enseigne de carrosserie Autoneo a pu de nouveau réunir ses troupes lors de son congrès qui a eu lieu à Paris le 3 décembre dernier. C’est le deuxième rassemblement national du réseau piloté par Centaure, groupement de distributeurs spécialisés dans la peinture. Le premier a eu lieu à Nice en 2018.

En 3 ans, le réseau a connu de notables évolutions. À commencer par le renouvellement de son équipe dirigeante avec l’arrivée de Maxime Falconnet (président), Jérémy Govin (directeur général) et Rémi Renaudo (directeur commercial). Le trio a fait entrer Autoneo dans une nouvelle dynamique. La convention, qui a rassemblé 40 % des 250 adhérents, soit près de 200 personnes, en a été la démonstration, tant par ses annonces que par son riche contenu qui a mis l’accent sur l’importance de la formation (habilitation électrique en particulier), l’impact des nouvelles technologies sur le métier et la relation avec les experts.

C’est en donnant des chiffres clés et des éléments de contexte sur le marché que la réunion a débuté avec comme conclusion une nécessaire diversification, à commencer vers le vitrage où « la baisse des volumes est largement compensée par la hausse de la valeur », analyse Rémi Renaudo. C’est aussi vers la réparation rapide, « marché d’avenir », que souhaite mieux se positionner l’enseigne alors que 45 % du parc roulant est sous un contrat de location et que 95 % de ces véhicules sont cosmétiquement à retoucher en fin de contrat, avec une valeur de réparation estimée entre 600 et 900 euros. « Vous faites tous de la réparation rapide. Nous devons mieux le faire savoir en communiquant davantage », indique le directeur commercial tout en dévoilant qu’un concept est à l’étude.

Rapprochement en vue avec Point S

Le souhait de la centrale est de multiplier les services pour accroître les moments de contacts avec la clientèle qui, aujourd’hui, ne revient que tous les sept ans dans un atelier. « Nous devons saisir toutes les opportunités. Nous allons vous accompagner vers cette diversification », promet le responsable commercial. La mécanique et le pneumatique font aussi parti des pistes. À cette fin, Autoneo réfléchit à un partenariat, non encore signé, avec Point S au travers duquel les adhérents pourront arborer, s’ils le souhaitent, les panneaux Point S City et/ou Point S Glass. « Nous avons un ADN commun avec Point S », affirme Rémi Renaudo. Selon l’analyse du responsable, 85 % du réseau Autoneo pourrait potentiellement prendre les couleurs Point S dans le respect du maillage. L’enseigne de carrosserie pourrait de même profiter en marque blanche de la solution Pneumaclic de commande en ligne de pneumatiques. Elle aussi appartenant au groupe Point S.

Cap sur les 300 adhérents

Pour conquérir les accords avec les flottes, Autoneo souhaite renforcer son maillage en atteignant les 300 adhérents en 2023, soit une progression de 10 % par an. Autre volonté : celle de mettre en ligne une solution de planning intégrée aux outils des donneurs d’ordres pour les prises de rendez-vous en atelier. « Ce partage de planning avec les assureurs permet de mieux orienter les assurés vers nos ateliers », explique Rémi Renaudo.

Huit nouveaux adhérents ont rejoint le panneau durant les trois derniers mois. Pour convaincre les professionnels de rallier le réseau, le panneau multiplie les services. L’enseigne cumule une douzaine d’accords fournisseurs, dont six nouveaux, dernièrement annoncés. Après avoir conclu un partenariat avec Toyota et Stellantis, Autoneo a signé récemment un accord de fourniture en pièces détachées avec Renault. « Ces accords répondent entre 70 et 80 % des besoins en pièces d’origine », se satisfait le directeur. Des discussions sont en cours avec le groupe Volkswagen pour augmenter le taux de couverture.

Le réseau a de même signé des accords en fourniture de pièces avec Aniel Marketplace et Careco, mais aussi avec la centrale d’achat de l’assureur Axa, Alpha Scale, qui part à la conquête du marché de la pièce détachée en s’ouvrant à l’ensemble des sinistres, au-delà du périmètre Axa. Parmi les autres accords dernièrement passés, celui avec Chimirec et la centrale d’achat CEAAPS (centrale européenne d'achat d'assurance et de prestations de services).

Mieux s'afficher sur les réseaux sociaux

La communication est de même un axe de développement important. Notamment celle sur les réseaux sociaux qu’Autoneo souhaite investir plus largement avec la création de contenu et la diffusion de portraits d’adhérents. « Nous devons mettre en avant le réseau, mieux communiquer sur notre savoir-faire, notre richesse et notre diversité », concède Rémi Renaudo qui, par ailleurs, envisage de mieux animer le réseau avec la mise en place de deux réunions par an avec les distributeurs. « Une nécessité pour consolider notre enseigne », conclut le responsable.

Nous vous recommandons

Bridgestone s’affiche sur Microsoft Azure

Bridgestone s’affiche sur Microsoft Azure

Bridgestone annonce une collaboration avec la multinationale informatique lui permettant d’utiliser la plateforme Microsoft Azure pour proposer ses solutions de mobilités aux nouveaux acteurs de la mobilité, aux fabricants...

19/08/2022 | BridgestoneMicrosoft
Mondial Pare-Brise et Glass Auto Service à céder !

Mondial Pare-Brise et Glass Auto Service à céder !

La Sion de Sono Motors animée par le soleil

La Sion de Sono Motors animée par le soleil

ProTech dénonce le gaspillage d’eau au lavage

ProTech dénonce le gaspillage d’eau au lavage

Plus d'articles