La pénurie de conducteurs en Europe pourrait tripler d'ici à 2026

Ludovic BELLANGER

Sujets relatifs :

La pénurie de conducteurs en Europe pourrait  tripler d'ici à 2026

Sans action pour rendre le métier de conducteur plus accessible et attractif, l'Europe pourrait manquer de plus de deux millions de conducteurs d'ici à 2026.

L’organisation du transport routier international (IRU) alerte sur les pénuries de conducteur de camions, d'autobus et d'autocars en Europe. La tendance est alimentée par une demande de transport accrue, et une pyramide des âges vieillissante.

Le fossé croissant entre les départs à la retraite et les nouveaux conducteurs devrait voir le taux de postes vacants de chauffeurs routiers triplé pour atteindre plus de 60 % d'ici à 2026, et quintupler pour les chauffeurs d'autobus et d'autocars pour atteindre près de 50 % d'ici à 2026. Dans son dernier rapport, l’IRU a évalué six pays représentant les deux tiers du secteur européen total de fret routier, et quatre pays pour le transport de passagers, représentant 28 % de l’activité. La conclusion est sans appel. « Sans action pour rendre le métier de conducteur plus accessible et attractif, l'Europe pourrait manquer de plus de deux millions de conducteurs d'ici à 2026, ce qui affecterait la moitié de tous les mouvements de fret et des millions de trajets de passagers. »

Le rapport présente des données alarmantes sur les difficultés d'accès au métier de conducteur, notamment pour les jeunes, et son attrait, en particulier pour les femmes.

Attirer les femmes et abaisser l’âge légal de conduite

« La crise de la pénurie de chauffeurs en Europe s'accélère rapidement et constitue une menace majeure pour le continent si rien n'est fait », souligne Umberto de Pretto secrétaire général de l'IRU. Les camions transportent 75 % du fret européen en volume et 85 % de ses biens périssables, de grande valeur et médicaux, tels que les vaccins et la nourriture. Les services d'autobus et d'autocar, le mode de transport collectif le plus utilisé dans l'UE, sont au cœur des objectifs de décarbonation de l'Europe. « Sans chauffeurs, l'économie, la mobilité sociale et le plan climat de l'Europe vont s'arrêter. Mais il existe des solutions éprouvées, surtout si l'industrie et le gouvernement travaillent ensemble », ajoute-t-il.

Outre l’ouverture vers les femmes (elles représentent 2 % des conducteurs de poids lourds, contre 12 % pour les cars et bus) et la sécurisation des aires de parking, le rapport plaide pour abaisser l’âge légal de conduite (à 18 ans, contre 21 ans à 24 ans aujourd’hui) et invite à subventionner les coûts du permis de conduire (évalués 5 300 euros en France) et de formation des nouveaux conducteurs.

Nous vous recommandons

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

Mercedes-Benz fête les 20 ans de construction de l’Unimog dans son usine de Wörth.Après avoir été assemblée pendant plus de 50 ans dans l'usine sœur de Gaggenau, la production de l’Unimog a été transférée à l'usine de Wörth...

01/12/2022 | Usine
Shell s'empare du producteur de gaz naturel renouvelable Nature Energy

Shell s'empare du producteur de gaz naturel renouvelable Nature Energy

Napa lance les tambours de frein

Napa lance les tambours de frein

Volta Trucks séduit Heppner

Volta Trucks séduit Heppner

Plus d'articles