« La recharge s'intègre naturellement dans la vie du foyer », selon Enedis

« La recharge s'intègre naturellement dans la vie du foyer », selon Enedis

« La recharge s'intègre naturellement dans la vie du foyer », selon Enedis

Face à l’augmentation rapide des mises à la route de véhicules électrifiés sur l’année 2020, Enedis a reconduit son enquête auprès des acheteurs particuliers pour approfondir sa connaissance des habitudes de roulage et de recharge. En voici les principaux enseignements.

Il ressort de l’étude menée par l’institut BVA pour le compte du gestionnaire du réseau d’électricité, qu’à 79 % les véhicules 100 % électriques constituent encore le deuxième véhicule du foyer à fin 2020. Il est cependant celui qui roule le plus dans 65 % des cas, avec une distance moyenne quotidienne parcourue de 44 km par jour, une donnée stable d’une année sur l’autre. Cette tendance s’explique par le fait que le VE est exclusivement utilisé pour les trajets du quotidien (dont le fameux « domicile-travail ») par 48 % des possesseurs. 52 % des sondés disent toutefois aussi l’emprunter pour leurs départs en week-end et en vacances. Globalement l’autonomie moyenne de la voiture électrique constatée par les utilisateur serait elle en hausse à hauteur de 257 km, soit 11 km de plus qu’en 2019.

CAS DU VÉHICULE HYBRIDE RECHARGEABLE
70 % des utilisateurs d’un véhicule hybride rechargeable possèdent au moins un véhicule en plus, cependant il est leur véhicule principal en termes de kilomètres parcourus dans 94 % des cas. En plus des trajets du quotidien, 77 % des utilisateurs de voitures hybrides rechargeables partent en week-end et en vacances à leur bord.

Le domicile, lieu privilégié de la recharge

Le domicile, en immeuble ou en maison individuelle, reste le lieu où la recharge principale s’effectue majoritairement : 88 % des répondants n’utilisent jamais ou presque jamais les bornes de recharge publiques. Sur les 12 % qui les utilisent parfois, 58 % le font sur les parkings de supermarchés ou de grands magasins, tandis que 30 % le font sur des bornes de recharge publique (+4 %). Pour les habitants en maison individuelle, seuls 5 % effectuent leur recharge principale sur leur lieu de travail. Un taux qui grimpe à 16 % pour les détenteurs de VE habitant en immeuble.

PNG - 25.1 ko

La recharge sur prise classique toujours majoritaire

En maison, 43 % des sondés se rechargent sur une prise électrique classique, qui, la plupart du temps existait déjà, 37 % sur une prise renforcée et 19 % sur une borne ou wallbox (dans ce dernier cas, ils ont dû faire des travaux pour 70 % d’entre eux). La majorité de ceux qui habitent en immeuble (57 %) et qui se rechargent à domicile utilisent un branchement existant depuis leur appartement. « Une solution qui présente des risques en termes de sécurité électrique et n’est pas évolutive », alerte Enedis. Ils utilisent ainsi le contrat d’électricité de leur logement pour recharger leur véhicule. En parallèle, 25 % de ceux qui habitent en immeuble utilisent un contrat souscrit par la copropriété (sur une prise dans les parties communes de l’immeuble) et 6 % un contrat proposé par un opérateur gestionnaire des bornes de recharge. 8 % ont un contrat spécifique pour la recharge sur leur place de parking.

PNG - 18.4 ko

Enfin, 85 % des répondants n’ont pas augmenté la puissance souscrite dans leur abonnement électrique en vue de la recharge de leur véhicule électrique. « Ceci laisse penser que la recharge de la voiture électrique (100 % électrique ou hybride rechargeable) est un usage qui s’intègre naturellement dans la vie du foyer », conclut Enedis.

*Enquête téléphonique réalisée par BVA pour Enedis du 8 au 21 octobre 2020 auprès de 804 possesseurs de voitures électriques dont : 72 % possèdent un véhicule 100 % électrique et 28 % un véhicule hybride rechargeable ; 88 % habitent en maison individuelle et 12 % en immeuble.

Nous vous recommandons

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Le mois dernier, la demande de voitures particulières neuves au sein l'UE a connu une perte de vitesse semblable à celle de juillet avec un repli de 23,1 %. S’établissant à 718 598 unités, septembre 2021 marque même le plus faible...

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

Plus d'articles