La SNCF présente Flexy, une navette sur route et sur rail !

La SNCF présente Flexy, une navette sur route et sur rail !

© SNCF

L’entreprise ferroviaire française multiplie les projets pour imaginer de nouvelles solutions de mobilité et ainsi décloisonner certains territoires ruraux. Parmi eux, la navette électrique Flexy, développée avec la start-up Milla et dont l’expérimentation aura lieu en 2024.

Innover pour proposer des solutions adaptées aux lignes les moins fréquentées et aux zones non desservies par le train, tel est le leitmotiv prôné par la SNCF. En supplément de son actuelle offre TER, le groupe envisage donc des solutions diversifiées pour s’adapter aux besoins de mobilité des zones les plus isolées. En vue de transformer le ferroviaire en « une véritable alternative à la voiture individuelle », l’entreprise pilote donc plusieurs projets dont les finalités se veulent complémentaires. En plus de vouloir redynamiser les petites lignes ou construire un système de transport collectif autonome, la SNCF a souhaité lancer de nouveaux concepts de mobilité collective et partagée connectés au train. À l’image de Flexy.

De la route aux rails

Co-conçue avec la start-up française du véhicule autonome Milla, le pneumaticien Michelin et l’institut de recherches Railenium, cette navette 100% électrique s’adressera en priorité aux petites lignes fermées, « dont la longueur varie entre 10 et 30 km et qui offre un potentiel de trafic trop faible pour justifier une desserte purement ferroviaire », explique la SNCF.

Capable de rouler à la fois sur route et sur rails (pour environ 80 % des trajets qu’effectuera l’engin), Flexy n’a cependant pas vocation à devenir une ligne à grande vitesse puisqu’elle ne pourra pas dépasser les 60 km/h sur voie ferrée. Le nombre de voyageurs pouvant embarquer à son bord est également moindre comparé à celui d’un train puisqu’on n’y trouve seulement neuf places assises. Si l’implantation de Flexy demandera quelques aménagements dans les villages les plus reculés, la réservation de cette navette promet d’être facilitée via une application mobile – encore faut-il avoir un téléphone portable. Bien qu’autonome, Flexy devrait aussi être conduite manuellement par un chauffeur professionnel dans les premiers temps de son lancement. On ne verra cependant pas ce moyen de transport futuriste circuler avant 2024 sur une ligne pilote située en région.

Nous vous recommandons

Essai - Cupra Born : sportive sous tension

Vidéo

Essai - Cupra Born : sportive sous tension

Premier modèle 100 % électrique de la dernière-née des marques de Volkswagen Group, la Cupra Born ambitionne d'apporter davantage de plaisir de conduire dans un monde automobile zéro émission aseptisé.Rares sont les véhicules...

Suzuki décline son SUV hybride S-Cross en véhicule utiltiaire

Suzuki décline son SUV hybride S-Cross en véhicule utiltiaire

Essai - Seat Arona : revu et corrigé !

Essai - Seat Arona : revu et corrigé !

Ford étend sa gamme d'utilitaires zéro émission avec l'E-Transit Custom

Ford étend sa gamme d'utilitaires zéro émission avec l'E-Transit Custom

Plus d'articles