Le spécialiste du VO Aramis Group revoit sa prévision de chiffre d’affaires à la hausse

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le spécialiste du VO Aramis Group revoit sa prévision de chiffre d’affaires à la hausse

Aramis Group confirme ses objectifs de croissance sur le marché du VO, à court et moyen terme.

Malgré une très forte tension sur le marché des véhicules pré-immatriculés, Aramis Group annonce de bons résultats intermédiaires, notamment via le reconditionnement des voitures d’occasion. Le groupe contrôlé par Stellantis vise désormais un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros, contre 1,6 milliard précédemment.

Spécialiste de la vente de voitures d’occasion aux particuliers regroupant les marques Aramisauto, Cardoen, Clicars et CarSupermarket, respectivement en France, en Belgique, en Espagne et au Royaume-Uni, Aramis Group, récemment passé sous le pavillon de Stellantis, révèle les premières tendances de son activité et de ses résultats au titre du premier semestre 2022 (sachant que l’exercice annuel du groupe est clôturé au 30 septembre 2022).

Le reconditionnement comme viatique

Dans un contexte de marché tendu, Aramis Group doit composer avec deux grandes tendances complètement opposées.

D’une part, l’activité sur le segment des véhicules reconditionnés, qui compte parmi les axes stratégiques prioritaires du groupe, représentant au premier semestre 2022 plus de 80 % de ses volumes BtoC, connaît une très forte hausse. L’accent est très fortement porté « sur le rachat de véhicules auprès des particuliers via la plateforme digitale lui permet notamment d’assurer la continuité du flux de voitures à reconditionner et la profondeur de l’offre en ligne ».

D’autre part, le groupe subit la très faible disponibilité de voitures pré-immatriculées due au ralentissement des chaînes de production de véhicules neufs des constructeurs. Une situation qui ne semble pas à même d’évoluer positivement à court terme et qui a aussi un impact sur le renchérissement des matériels disponibles.

Aramis préserve sa marge unitaire brute par véhicule

« Les résultats préliminaires au titre du premier semestre 2022 indiquent une très forte hausse des volumes vendus de véhicules reconditionnés, + 56 % par rapport au premier semestre 2021, et une très forte baisse des volumes vendus de véhicules pré-immatriculés, - 45 % par rapport à la même période, en données pro forma. Sur la période, le chiffre d’affaires s’établit à 873 millions d’euros, en hausse de + 47 % en données pro forma. Les volumes totaux de véhicules BtoC vendus ressortent à 41 217, soit une hausse de 16 % par rapport au premier semestre 2021 », détaille le groupe, qui précise aussi que sa marge unitaire brute générée par véhicule (GPU) reste au niveau du premier semestre 2021 et au-dessus des performances constatées chez la concurrence.

Une guidance 2022 engageante

« Sur l’ensemble de l’exercice 2022 (clos le 30 septembre 2022), le chiffre d’affaires du groupe est toujours attendu en forte hausse par rapport à l’exercice 2021 et devrait s’établir à un niveau supérieur à 1,7 milliard d’euros (contre « supérieur à 1,6 milliard d’euros précédemment). Il sera tiré par une progression sensible des volumes de véhicules reconditionnés (au moins + 45 %), ainsi qu’un important effet prix. Les volumes vendus de véhicules pré-immatriculés seront quant à eux en très forte baisse (au moins - 50 %) », expose le groupe qui compte maintenir peu ou prou l’indicateur GPU en dépit du contexte. En revanche, la baisse du volume global va peser sur l’absorption des frais généraux, tandis que les budgets de marketing et de communication seront maintenus dans tous les pays. L’Ebitda ajusté ressortira à un niveau sensiblement inférieur à son objectif initial, qui était d’environ 1,5 % du chiffre d’affaires, tout en restant positif (supérieur à 0).

Au-delà de sa guidance 2022, Aramis Group, dirigé par les cofondateurs Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, confirme les ambitions formulées lors de son entrée en Bourse, à savoir générer, à périmètre constant, à horizon 2025 au moins 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, pour 3 % de marge d’Ebitda ajusté, et à horizon 2030 au moins 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, pour 8 % de marge d’Ebitda ajusté.

Nous vous recommandons

Aramis Group absorbe le spécialiste du véhicule d’occasion Clicars en Espagne

Aramis Group absorbe le spécialiste du véhicule d’occasion Clicars en Espagne

Adossé à Stellantis, Aramis Group vient de prendre le contrôle total de la plateforme espagnole de véhicules d’occasion en ligne Clicars. Les deux groupes avaient déjà noué un accord stratégique en 2017.Spécialiste du...

Marché VN Europe : l’ACEA annonce des ventes en baisse de 20,6 % en avril

Marché VN Europe : l’ACEA annonce des ventes en baisse de 20,6 % en avril

Le spécialiste du véhicule d’occasion Cazoo s’implante en Espagne

Le spécialiste du véhicule d’occasion Cazoo s’implante en Espagne

La croissance mondiale des véhicules électrifiés devrait doubler en 2022

La croissance mondiale des véhicules électrifiés devrait doubler en 2022

Plus d'articles