La ville de Paris repousse à 2024 la création de sa "Zone à Trafic Limité"

La ville de Paris repousse à 2024 la création de sa

© Lionel Allorge - Wikimédia - CC

Territoire hostile aux véhicules, la Zone à Trafic Limité (ZTL) de Paris ne verra pas le jour avant 2024. Afin de peaufiner son projet et d'apaiser les tensions nées auprès de certaines catégories de conducteurs, dont les chauffeurs de VTC, l'exécutif parisien a décidé de lancer une grande enquête publique. 

Sursis pour les véhicules circulant dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris, désormais regroupés administrativement sous l'appellation Paris Centre, et au nord du boulevard Saint-Germain.  Emmanuel Grégoire et David Belliard - respectivement Premier adjoint au maire et adjoint en charge de la transformation de l'espace public et des mobilités - ont annoncé en cette mi-février, lors d'une conférence de presse, un report de deux ans pour la création de la Zone à Trafic Limité (ZTL). Celle-ci verra bien le jour, mais juste avant les Jeux olympiques et non au début du second semestre 2022 comme cela était initialement prévu.

D'ici là, la municipalité va lancer une étude d'impact. Une première étape qui sera suivi du lancement d'une grande consultation publique « permettant aux Parisiens, aux Franciliens et à tous les usagers de Paris, de donner leur avis sur le projet définitif. Les différentes parties prenantes (Ile-de-France Mobilités, RATP, Préfecture de police, etc.) seront également consultées », est-il précisé. Le calendrier proposé prévoit ensuite le lancement des travaux d'aménagements nécessaires, notamment la mise en double-sens du boulevard Saint-Germain.

Qu'est ce qu'une ZTL ?

À la différence d'une ZFE (zone à faibles émissions), qui interdit l'accès des véhicules à un périmètre donné en fonction de leurs émissions polluantes - et donc de leur vignette Crit'Air - une zone à trafic limité (ZTL) est un territoire urbain où tout ou partie de la circulation est interdite. Dit autrement, il s'agit d'une immense zone piétonne au sein de laquelle peuvent uniquement circuler les riverains, services de secours et services de transports en commun (taxis inclus). L'idée défendue par la municipalité est de mettre fin au trafic de transit, c'est à dire au passage de véhicules qui ne s'arrêtent pas sur leur itinéraire.

Des dérogations - dont la liste est consultable sur le site de la mairie - sont d'ores et déjà prévues tout comme les modalités de contrôle du respect de cette ZTL.

Ainsi « des contrôles, aléatoires, seront réalisés en sortie de zone », indique la municipalité. À visée « pédagogique » dans un premier temps, ils seront menés par les effectifs de la Police municipale. À terme, des moyens technologiques seraient déployés.

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

Plus d'articles