Lancement d'une étude nationale sur les véhicules fonctionnant à l'hydrogène

Yves GUITTAT
Lancement d'une étude nationale sur les véhicules fonctionnant à l'hydrogène

Lancement d'une étude nationale sur les véhicules fonctionnant à l'hydrogène

Un consortium rassemblant 25 partenaires de l’énergie et des transports*, vient de lancer, avec l’appui des instances européennes du HIT (Hydrogen Infrastructure for Transport) et du FCH-JU (Fuel Cell & Hydrogen Joint Undertaking), une étude nationale sur les véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Cette dernière énergie et les piles à combustible pourraient ainsi accroître le potentiel de développement du marché des véhicules électriques en Europe, tout en participant à la valorisation des capacités de production d’énergies renouvelables des régions, croit savoir le consortium “Mobilité Hydrogène France” (MHF*). Une vision qui, partagée avec vingt autres organismes, a pour objectif de produire ensemble un plan de déploiement chiffré, économiquement compétitif et étayé, d’une infrastructure privée et publique d’hydrogène sur la période 2015–2030. Cette étude s’inscrira dans le cadre du débat national sur la transition énergétique.
À noter qu’acteurs privés et publics, régionaux, nationaux et internationaux, fédérés par l’Association française de la filière (AFHyPaC) et sous l’égide du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie vont élaborer, sur la base de données partagées, des scénarios de déploiements synchronisés de véhicules et de stations hydrogène, en faisant apparaître les bénéfices et les coûts de cette transition. Les résultats obtenus seront publiés fin 2013.
Cette démarche française, dans la continuité des initiatives “H2 Mobility” en Allemagne et Grande-Bretagne, entre autres, est financée par les acteurs eux-mêmes et par l’Union européenne dans le cadre du projet HIT (Hydrogen Infrastructure for Transport). Elle se met en place alors qu’un projet de directive européenne, visant à favoriser l’usage de carburants alternatifs comme l’électricité et l’hydrogène, est actuellement examiné par le Parlement de l’Europe et le Conseil.
* L’initiative "Mobilité Hydrogène France” regroupe actuellement les acteurs suivants : Air Liquide, Alphéa Hydrogène, AREVA, CEA, CETH2, EDF, GDF SUEZ, GRTgaz, IFPEN, INEVA-CNRT, Intelligent Energy, ITM Power, Linde, Michelin, McPhy Energy, Pôle Véhicule du Futur, PHyRENEES, Solvay, Symbio FCell, Tenerrdis, WH2, avec la participation d’experts du FCH-JU, de l’ADEME, du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) et de la Direction générale énergie et climat (DGEC).
Source : Enerzine.

Nous vous recommandons

Marché flottes : Les VP et VU les plus diffusés en 2021, selon l'Arval Mobility Observatory

Marché flottes : Les VP et VU les plus diffusés en 2021, selon l'Arval Mobility Observatory

L'Arval Mobility Observatory vient de publier son classement des véhicules les plus diffusés au sein des parcs d'entreprise l'an dernier. Assez logiquement, les modèles issus des gammes des constructeurs français sont particulièrement...

En France, une mobilité électrique à deux vitesses

Etude

En France, une mobilité électrique à deux vitesses

Seuls 14 % des Français comptent acheter une voiture en 2022

Enquête

Seuls 14 % des Français comptent acheter une voiture en 2022

Volkswagen Véhicules Utilitaires : moins de mises à la route en 2021

Volkswagen Véhicules Utilitaires : moins de mises à la route en 2021

Plus d'articles