Lancement réussi de l'usine de rénovation de véhicules d'occasion Emil Frey à Lens

Lancement réussi de l'usine de rénovation de véhicules d'occasion Emil Frey à Lens

Le centre de reconditionnement CRVO de Lens fonctionne bien après huit mois d'ouverture.

© Auto Infos

Ouvert depuis mars 2022, le second centre de rénovation de véhicules d’occasion (CRVO) mis en place par le groupe Emil Frey France à Lens tourne déjà à plein régime. Le groupe de distribution automobile a industrialisé la rénovation des voitures d’occasion en partenariat avec BCAuto Enchères. 

À l’instar de Renault à Flins ou en Espagne, le groupe Emil Frey France s’est lancé dans le business de la remise en état des véhicules d'occasion. Avec Lens, sur un site à proximité de l’autoroute A21 et le site d’Ingrandes-sur-Vienne, le distributeur dispose aujourd’hui de deux centres pour servir l’ensemble des concessions du groupe.

Après huit mois d’ouverture, le centre CRVO a réussi son pari. 70 à 85 véhicules sortent déconditionnés chaque jour du centre. L'activité de l'usine serait même en avance sur les objectifs initiaux.

Cinq centres au niveau national d’ici à 2024

Afin de maximiser les coûts logistiques, l’opérateur envisage d’avoir pour chaque centre un rayonnement géographique de l’ordre de 200 kilomètres. C’est pourquoi, trois nouveaux centres sont en préparation afin de couvrir toute la partie est de la France du nord au sud.

Implantation sur un ancien site logistique

Bâti sur un ancien site logistique de produits frais du groupe Carrefour, le centre CRVO s’étend sur un bâtiment de 17 500 m2 et abrite en même temps deux plateformes de pièces de rechange. Depuis novembre 2021, le CRVO de Lens bénéficie du plan France Relance, une subvention mise en place par l’État. Avec un investissement de 17 millions d’euros et neuf mois de travaux, le site permet d’exploiter trois activités : le CRVO sur 9 800 m2 et deux plateformes PR Renault et Ford/Kia sur 8 000 m2, lesquelles emploient 80 collaborateurs dont 40 magasiniers.

Un gain moyen de 100 euros par véhicule

« À la génèse de ce centre, nous souhaitions créer une entreprise dédiée à la rénovation et au reconditionnement du véhicule d’occasion », explique Benoît Pecqueur, directeur du centre CRVO de Lens. De cette réflexion est née la joint-venture entre Emil Frey France et BCAuto Enchères, et par la suite à la création du centre CRVO.

L'objectif poursuivi par l'opérateur est un gain financier sur ces opérations de rénovation à travers une usine plutôt qu'une activité isolée en concession. Le gain moyen serait aujourd'hui de 100 euros par véhicule transport compris. L’autre objectif est de raccourcir les délais de préparation et d’homogénéiser la qualité du reconditionnement et apporter ensuite des qualités spécifiques aux clients.

Sur le plan local, Emil Frey possède 59 concessions pour 15 marques avec 45 000 véhicules d’occasion traités par an dans cette région couvrant six départements autour de Lens. Le temps d'intervention moyen par véhicule est deux heures en mécanique et quatre heures en carrosserie. Les véhicules sont définis suivant des grades qui déterminent le niveau de besoin et la destination finale du produit. Le flux majoritaire des véhicules est constitué par les concessions du groupe. On retrouve aussi quelques véhicules issus de VO à marchands.

Répartition des entrées VO au CRVO Lens

La répartition des entrées est la suivante : 25 % Grade or, à savoir des véhicules de moins de deux ans, 50 % Grade argent, des véhicules âgés de 2,5 à 5 ans, 20 % Grade bronze pour les véhicules de plus de 5 ans et moins de 100 000 kilomètres, 5 % Grade éco (plus de cinq ans et plus de 100 000 kilomètres). Au fil des mois, le centre constate un vieillissement des véhicules qui arrivent sur la plateforme.

Usine de remise en état : des équipements et des process industriels

Le site CRVO utilise des équipements industriels et des logiciels informatiques techniques qui sont à la pointe de la technologie : fixation, fixline, moonwalk, générateur d’azote Eurosider, Fly Dry, tour numérique ou encore un studio photos 360°.

Lead time : dix-huit jours de délai maximum par véhicule

En l’espace de dix-huit jours, le véhicule suit un processus de remise en état à l’intérieur de l’usine : de l’expertise à la photo 360°, en passant par la carrosserie, la mécanique ou encore le débosselage si nécessaire jusqu’à la peinture. Ce temps donné fait partie du concept lead time ou encore le délai maximum accordé à un véhicule entre son départ et le retour en concession. Huit zones de travail sont identifiées : lavage, expertise, magasin, mécanique, carrosserie, préparation, qualité et photo.

Recrutement et formation dans le bassin d’emplois lensois : la clé de la réussite de CRVO

Aujourd’hui, 182 productifs travaillent dans l’usine. Pour ce faire, 70 collaborateurs en reconversion ont été formés à la Chambre de métiers d’Arras. Le recrutement et la formation sont la clé du fonctionnement de ce centre Emil Frey dans une région où la main-d’œuvre qualifiée dans les métiers de l’automobile n’est pas facile à trouver.

« Nous souhaitions proposer un vrai parcours de formation avec un diplômé », rappelle Benoît Pecqueur. « Les besoins étant variables, il est important d’avoir des poly-compétences ce qui induit une meilleure employabilité à terme ».

Le centre travaille ainsi avec les cabinets de recrutement, les missions locales, les Chambres de métiers et de l’artisanat, les départements ou encore Pôle emploi. La clé : c’est la formation des jeunes en contrat d’apprentissage afin de les emmener vers les métiers spécifiques à la remise en état d’un véhicule. Dans le même esprit, le CRVO de Lens a développé un partenariat avec les lycées professionnels Henri Senez (Hénin-Beaumont) et Maximilien de Robespierre (Lens). Les jeunes peuvent décrocher trois diplômes en trois ans, à savoir un  CAP réparation des carrosseries, un CAP peinture ou encore mécanicien de maintenance automobile.

Le centre CRVO de Lens en chiffres

• 45 000 véhicules rénovés par an.
• 2 plateformes pièces de rechange.
• 360 collaborateurs.
• 17 millions d’euros d’investissement.
• 18 000 places de parking.
• 182 productifs travaillant sur 3 shifts 5j/7.

Nous vous recommandons

Développer l’employabilité des salariés grâce au changement

Développer l’employabilité des salariés grâce au changement

Comme tous les vendredis, retrouvez la chronique de François Rotteleur sur l’actualité RH dans l’univers de la distribution automobile.Dans la distribution automobile comme ailleurs, la nécessité d’adaption face aux évolutions...

Le groupe Team Colin ouvre la plus grande concession Lexus d’Europe à Lille

Le groupe Team Colin ouvre la plus grande concession Lexus d’Europe à Lille

Distribution automobile : le groupe Parot enregistre une croissance rentable en 2022

Distribution automobile : le groupe Parot enregistre une croissance rentable en 2022

L'union des groupements de concessionnaires (AGGS) est en ordre de marche chez Stellantis

L'union des groupements de concessionnaires (AGGS) est en ordre de marche chez Stellantis

Plus d'articles