« Fit for 55 » : le Cecra rappelle que seuls les consommateurs décideront d'acheter des véhicules zéro émission

« Fit for 55 » : le Cecra rappelle que seuls les consommateurs décideront d'acheter des véhicules zéro émission

Le Cecra représente les concessionnaires et les réparateurs automobiles au niveau européen.

Suite à la décision du Conseil européen et du Parlement européen de valider le paquet climat « Fit for 55 » et de suivre la trajectoire zéro émission en 2035, le Cecra prend acte de cette trajectoire. Le syndicat européen rappelle toutefois qu'une diversité des technologies est préférable au tout-électrique et précise qu'au final ce sont les consommateurs qui décideront d'acheter des véhicules zéro émission. 

Le 27 octobre dernier, le Conseil et le Parlement européen ont annoncé que les pays membres de l'Union européenne étaient parvenus à un accord pour appliquer la trajectoire « Fit for 55 » proposée par la Commission européenne depuis 2021. L'accord porte sur une réduction de 55 % des émissions de CO2 en 2030 pour les véhicules neufs, tant pour les voitures particulières que les utilitaires par rapport aux émissions de 2021. Puis de 100 % de ces mêmes émissions en 2035. Ce qui valide la fin de partie pour le véhicule thermique essence et diesel. Cette décision est historique dans la mesure où l'Union européenne est le seul continent à prendre cette décision aussi radicale de la fin du thermique.

Le Cecra prend acte de la décision mais rappelle quelques points essentiels

Le syndicat, qui représente les concessionnaires et les réparateurs automobiles en Europe, prend acte de cette décision dans un communiqué. Expliquant que la filière aval atteindra les objectifs fixés par l'Union européenne. Rappelant en substance attendre « avec impatience les résultats du rapport d'évaluation de la Commission ainsi que l'initiative de lancer le processus vers une proposition législative visant à créer un fonds pour assurer une transition équitable et en douceur ».

Le syndicat basé à Bruxelles rappelle tout d'abord que « l'accord comprend une clause de révision qui garantira qu'en 2026, la Commission évaluera les progrès accomplis vers la réalisation des objectifs de réduction des émissions de 100 % et la nécessité de revoir ces objectifs en tenant compte des évolutions technologiques, notamment en ce qui concerne les technologies hybrides rechargeables et l'importance d'une transition viable et socialement équitable vers le zéro émission ».

La diversité des technologies : l'approche la plus efficiente et efficace

Même si cet espoir en faveur des technologies hybrides paraît désormais très mince, le Cecra déclare en effet « être toujours en faveur de la diversité des technologies garantissant que l'approche la plus efficiente et la plus efficace pour réduire les émissions prévaut et pour assurer une transition gérable ». Et d'ajouter : « Toutes ces technologies sont climatiquement neutres si elles fonctionnent avec des énergies renouvelables, sous la forme d'électricité verte ou d'hydrogène et de carburants renouvelables ».

Accélérer le déploiement des stations de recharge

À l'instar des autres acteurs de l'industrie automobile, le Cecra « réitère également sa demande à tous les États membres de l'Union européenne d'accélérer le déploiement d'une infrastructure généralisée de stations de recharge car il va sans dire que la transition vers des véhicules à zéro émission n'est possible que si ces stations de recharge sont disponibles ! »

 

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles