Le CNPA dévoile son plan d'action pour les concessionnaires VP

Saïda DJERRADA

Sujets relatifs :

, ,
Le CNPA dévoile son plan d'action pour les concessionnaires VP

Le CNPA dévoile son plan d'action pour les concessionnaires VP

Christophe Maurel, président de la branche Concessionnaires VP du CNPA, a présenté le mercredi 17 mai à Paris son plan d’action pour les quatre prochaines années.

Christophe Maurel, fraîchement réélu pour quatre ans à la présidence Métier Concessionnaires VP du CNPA, a présenté les objectifs de la branche à l’horizon 2021. Au programme des objectifs : qualification des véhicules neufs, insécurité juridique des réparateurs agréés et enjeux du marché VO.

Définition précise du véhicule neuf

Le CNPA va lancer une action auprès de la Commission européenne pour statuer sur la définition du véhicule neuf ; il lui remettra un rapport dans l’année en cours. Selon Christophe Maurel, les contrats des concessionnaires ne qualifient pas précisément le VN. Et d’évoquer notamment le cas du véhicule d’occasion « zéro kilomètre », souvent assimilé à du neuf. Le CNPA propose de lever le flou en qualifiant d’occasion le véhicule « dès sa première immatriculation effective ».

Insécurité des réparateurs agréés

« Il y a une insécurité juridique qui pèse sur les réparateurs agréés », explique Christophe Maurel en dénonçant les constructeurs qui résilient les contrats avec des préavis de deux ans sans motif. Même si le cadre européen ne sera pas revu avant 2022, le CNPA via sa commission « Business Model », propose d’ores et déjà un plan d’action. Notamment l’intégration d’un droit de préemption au concédant aligné sur la valeur du marché ou sur la meilleure offre faite. « La préemption est possible et existe déjà dans les contrats Fiat », assure Christophe Maurel. Qui ajoute : « Le concessionnaire doit rester la pierre angulaire de la distribution du VN. »

Capter les ventes VO entre particuliers

L’un des objectifs du mandat du président est de rapatrier chez les professionnels toute une partie des ventes de VO réalisées entre particuliers. « L’État encourage les échanges entre particuliers », estime Christophe Maurel. Il assure que l’État pourrait mieux encadrer les ventes de VO en proposant notamment un crédit d’impôt de 1 000 euros aux automobilistes qui acquerraient un véhicule plus récent auprès d’un professionnel. Officiellement, cette année, 5,6 millions de VO ont été vendus, dont deux tiers entre particuliers. Le CNPA considère qu’il faut ajouter un million de véhicules à ce chiffre, soit le nombre de transactions qui ne sont pas signalées faute de changement de carte grise.

Nous vous recommandons

Corteco recrute Frédéric Campmas

Corteco recrute Frédéric Campmas

Depuis le 4 octobre dernier, Frédéric Campmas a rejoint le groupe Corteco en qualité de chef de région sud-ouest et reporte directement au directeur commercial Pierre Baulu.Frédéric Campmas vient donc d’intégrer les équipes de...

15/10/2021 | Corteco
GoMecano lève 2 millions d'euros

GoMecano lève 2 millions d'euros

AAG ouvre la deuxième édition de Garage Expo

AAG ouvre la deuxième édition de Garage Expo

Les défaillances d’entreprises au plus bas au troisième trimestre

Les défaillances d’entreprises au plus bas au troisième trimestre

Plus d'articles