Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l'automobile

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l'automobile

Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l'automobile

Les derniers résultats de la mesure d’audience des organisations patronales de la branche des services de l’automobile montrent que le CNPA reste la première grande force. La FNA gagne des points par rapport à 2017.

Pour la deuxième fois depuis la réforme de la représentativité patronale en 2014 et comme tous les quatre ans, l’audience des organisations d’employeurs a été mesurée au niveau des branches professionnelles. Ces résultats ont été présentés aux partenaires sociaux réunis au sein du Haut conseil du dialogue social le 7 juillet dernier. Ils résultent de l’examen, par les services de la Direction générale du travail, des candidatures déposées entre septembre 2020 et mars 2021 par les organisations d’employeurs souhaitant être reconnues représentatives.

Cette audience constitue l’un des critères essentiels permettant d’établir la représentativité d’une organisation d’employeurs. Pour être reconnue représentative, une organisation d’employeurs doit représenter au moins 8 % :
- soit de l’ensemble des entreprises adhérant à une organisation d’employeurs candidate ;
- soit des salariés employés par ces mêmes entreprises.

Pour ce qui est de la branche des services de l’automobile, le CNPA reste de loin le premier syndicat avec une part d’audience « entreprises » de 67,5 %. Une part toutefois en baisse de 4,4 points par rapport à 2017. Le CNPA compte 13 576 entreprises adhérentes qui emploient 210 337 salariés, soit 76,8 % de part d’audience salariés.

La FNA arrive en seconde position, avec une part d’audience « entreprises » de 17,9 %. Une part en hausse de 3,4 points par rapport à 2017. La FNA compte 3 590 entreprises adhérentes qui emploient 29 682 salariés, soit 10,8 % de part d’audience salariés.

Troisième et dernier syndicat représentatif de la branche, l’U2M récemment formée par l’alliance de la FFC avec le SPP, avec une part d’audience « entreprises » de 14,6 %. La FFC fait donc son retour comme syndicat reconnu représentatif par les instances gouvernementales. L’U2M fédère 2 938 entreprises qui emploient 33 821 salariés, soit 12,35 % de part d’audience salariés.

L’APAM, qui avait comme ambition de regrouper la Feda, la FNA, le SPP, l’Unidec et le SNCTA, sort des radars. Elle avait atteint le score de 10,5 % de représentativité en 2017.

Nous vous recommandons

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

L’équipementier allemand intègre une nouvelle fonction SDA à son logiciel de diagnostic ESI[tronic] permettant aux ateliers avec une seule authentification d’accéder aux « Gateway » des constructeurs automobiles et donc aux...

75 bougies pour Schaeffler

75 bougies pour Schaeffler

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

Plus d'articles