Le constructeur automobile Leapmotor se lance sur le marché français

Antonin Moriscot
Le constructeur automobile Leapmotor se lance sur le marché français

Leapmotor annonce son arrivée en France avec la citadine électrique T03.

© Leapmotor

Inconnue en Europe mais active depuis 2019 sur d'autres marchés, la marque Leapmotor a décidé de s'implanter sur le Vieux Continent en commençant par la France. Le premier véhicule de son catalogue 100 % électrique devrait être disponible sur le marché d'ici à la fin de l'année. 

Le nombre de marques automobiles distribuées en France s'agrandit encore. Cette fois, il ne s'agit pas d'un label premium ou sportif créé par un constructeur généraliste (comme peuvent l'être Abarth chez Fiat ou encore Infini chez Nissan) ni d'une marque de mobilité (à l'image de Mobilize pour Renault Group ou de Lynk & Co pour Geely) mais d'un néo-constructeur.

Fondée en 2015 par un ingénieur et un entrepreneur, Leapmotor se présente comme « une start-up automobile » fortement influencée par les nouvelles technologies. Reconnaissance faciale, ouverture par détection des empreintes digitales du conducteur, détection de fatigue par caméra, nombreux écrans à bord, intelligence artificielle, etc... font partie de son ADN. Ses véhicules – 100 % électriques – sont développés et conçus en Chine.

La marque s'est d'ailleurs implantée et développée en premier sur le marché chinois. Depuis 2019, les automobilistes de l'empire du Milieu peuvent en effet conduire les différents modèles de son catalogue : la citadine T03, le SUV C11 et la berline C01. Leapmotor y a d'ailleurs écoulé quelque 64 000 véhicules au cours des sept premiers mois de l'année. Un volume en croissance de 177 % par rapport à l'an dernier.

Leapmotor arrive avec une citadine électrique et un réseau de diffusion pour la France 

Avec l'interdiction de la vente des véhicules thermiques en Europe à l'horizon 2035, Leapmotor a décidé de s'implanter sur le Vieux Continent. À commencer par le marché français où, les réglementations locales comme les ZFE, poussent particuliers et entreprises à opérer leur transition énergétique et investir dans des véhicules à très faibles émissions.

« Le premier produit commercialisé en France sera, dès le dernier trimestre 2022, la citadine 100 % électrique Leapmotor T03 », promet ainsi le constructeur dans un communiqué. D'une longueur de 3,62 mètres – soit autant qu'une Renault Twingo –, ce véhicule est animé par un moteur de 80 kW (109 ch) alimenté par une batterie lithium-ion de 41,3 kWh autorisant une autonomie de 280 kilomètres.

La Leapmotor T03 sera distribuée dans l'Hexagone par EVE France, une filiale du groupe SN Diffusion, qui s'occupe déjà du constructeur chinois Seres pour le marché français. D'ici à fin 2022, le réseau devrait être constitué d'une cinquantaine de points de vente. Et être multiplié par deux d'ici à fin 2023 tandis que le plan produit sera affiné.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles