Le constructeur de navette autonome Navya obtient un nouveau financement

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le constructeur de navette autonome Navya obtient un nouveau financement

Navya obtient un nouveau financement au Moyen-Orient, afin de sécuriser son assise économique.

Afin d’équilibrer sa structure financière et d’accompagner ses développements, Navya annonce la conclusion d’un accord de financement non dilutif avec la société d’investissement Eshaq Investment Company, basée au Royaume de Bahreïn, pour un montant de 30 millions d’euros. La cotation des actions du spécialiste des mobilités autonomes a explosé dans la foulée.

Spécialiste de l’autonomisation de la conduite soutenu par l’équipementier Valeo, Navya vient donc de conclure un accord de financement avec la société d’investissement Eshaq Investment Company W.L.L, basée au Royaume de Bahrain, pour l’obtention d’un prêt d’un montant en principal de 30 millions d’euros. L’objectif est de renforcer ses capacités financières, nécessaires à son développement technologique, industriel et commercial. Un développement commercial qui a notamment des perspectives intéressantes au Moyen-Orient comme l’indique Sophie Desormière, présidente du directoire de Navya : « Les conditions exceptionnelles consenties par les équipes d’Eshaq Investment témoignent de leur confiance dans nos technologies et services ainsi que dans la pertinence et la rentabilité de nos business model. Cet accord, issu de nos nombreuses actions et rencontres au plus haut niveau dans tous les pays des États arabes du Golfe, vient renforcer nos relations et nos positions dans tout le Moyen-Orient ».

Plus de 200 navettes en circulation dans le monde

Ce prêt de 30 millions d’euros vient s’ajouter au financement de 36 millions d’euros réalisé en juillet 2022 avec le groupe Negma, une société d’investissement basée à Dubaï (Émirats arabes unis). Navya a aussi bénéficié des aides de France Relance.

Navya propose la navette Autonom Shuttle, dédiée au transport de passagers, et depuis son lancement, plus de 200 exemplaires ont été commercialisés dans 25 pays au 31 décembre 2021. Le tracteur Autonom Tract est, quant à lui, destiné au transport de marchandises.

À l’issue de cette annonce, les places de marché ont vivement réagi et la cotation des actions Navya a été suspendue le mardi 13 décembre 2022 sur Euronext Paris, à la demande du groupe, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse et jusqu'à nouvel avis. La suspension a en fait eu lieu dès lundi soir, alors que le titre s'envolait de 142,4 % à 0,138 euro.

Nous vous recommandons

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

À l'instar d'autres constructeurs comme Toyota, BMW ne se range pas derrière le 100 % électrique. Même si le constructeur bavarois compte commercialiser plus de 50 % de véhicules full électriques à l'horizon 2030, BMW Group entend...

06/02/2023 | BMWBMW Motorrad
Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Plus d'articles