Le désamour des flottes pour le Diesel se poursuit au profit de l'électromobilité

Le désamour des flottes pour le Diesel se poursuit au profit de l'électromobilité

Le désamour des flottes pour le Diesel se poursuit au profit de l'électromobilité

© L'Automobile & L'Entreprise

Même s’ils restent encore majoritaires, les véhicules roulant au gazole sont passés sous la barre des 60 % du mix-énergétique des entreprises, perdant pas moins de 10 points de marché sur le premier semestre de l’année.

Entamé il y a plus de trois ans maintenant, la recomposition du mix-énergétique des flottes automobile se poursuit. Les normes réglementaires entrées en vigueur en début d’année, ainsi que le plan de relance de la filière automobile exposé par le Gouvernement au sortir du confinement, font ainsi la part belle à l’électromobilité. Les entreprises sont ainsi de plus en plus nombreuses à jouer le jeu de la transition bas carbone et cela se voit dans les chiffres.

On constate ainsi que le déclin du diesel est fulgurant. Même s’ils restent encore majoritaires, les véhicules roulant au gazole sont passés sous la barre des 60 %, perdant pas moins de 10 points de marché sur les six premiers de mois de l’année par rapport à la même période l’an passé. Cette décroissance entamée en 2019 bénéficiait à l’époque à l’essence mais aujourd’hui c’est davantage les motorisations hybrides et 100 % électriques qui en tirent les bénéfices. Pour preuve, le Sans-Plomb stagne avec une part de marché constante autour de 19 % quand celle de l’hybride double pour atteindre 15,3 % (+8 points) et que celle des véhicules full-électriques gagne un point à 4,5 % du mix-énergétique.

Notons enfin que les flottes participent toujours plus à l’engouement pour l’électromobilité. Elles sont à l’initiative de 28,2 % des ventes de ces véhicules sur le premier semestre 2021 contre 25,4 % l’an passé. Quant aux véhicules GPL et à hydrogène, leurs volumes restent toujours confidentiels, à 0,5 %.

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Plus d'articles