Le Fiat e-Ulysse fait son entrée au catalogue

Le Fiat e-Ulysse fait son entrée au catalogue

Le Fiat E-Ulysse fait son entrée sur un segment occupé par ses cousins de Stellantis, le Renault Trafic SpaceClass ou encore le Mercedes-Benz Classe V.

© Fiat

Présenté comme un "grand monospace", le Fiat Ulysse - dérivé VP du fourgon Scudo - intègre la gamme du constructeur italien avec la particularité de n'être disponible qu'en 100 % électrique. 

Inutilisé depuis 2010, le patronyme Ulysse fait son grand retour dans la gamme Fiat. Jadis apposé sur la carrosserie des deux générations d'un monospace sept places produit en partenariat avec PSA Peugeot-Citroën (Peugeot 806 et 807, Citroën Évasion / C8), ce nom emprunté à la mythologie grecque désigne désormais le dérivé VP de l'utilitaire Scudo lui aussi récemment réintroduit au catalogue.

« Véhicule idéal pour les services de transport tels que les navettes VIP et pour l’hôtellerie », le nouveau Fiat E-Ulysse est capable d’embarquer à bord jusqu’à 8 personnes. Produit en France comme ses cousins les Citroën ë-Spacetourer, Peugeot e-Traveller et Opel Zafira-e Life dans l’usine SevelNord de Hordain, ce véhicule s’étire sur 4,95 mètres (et 5,30 m en version longue) offre un volume de coffre pouvant atteindre jusqu’à 4 900 litres ou jusqu’à 1 500 litres toutes places occupées.

« L'espace intérieur peut facilement être reconfiguré en fonction des besoins de transport des passagers et des bagages : jusqu'à 12 configurations de l'espace intérieur sont disponibles dans la version 8 places, et jusqu'à 16 dans la version 7 places "Lounge" », indique le constructeur.

Électrique « Made in France »

Contrairement à ses cousins badgés Citroën, Peugeot ou Opel - commercialisés depuis déjà quelques années - le Fiat Ulysse n’embarquera aucun moteur thermique sous son capot. Il intègre directement le catalogue en version 100 % électrique et devient donc, après la Fiat 500e le deuxième modèle zéro émission du constructeur.

Sans surprise, il est doté d’un moteur de 100 kW (136 ch) pouvant être associé à deux capacités de batteries : 50 kWh ou 75 kWh. Cette dernière portant alors le rayon d’action du véhicule à 330 km. À noter que le véhicule est équipé, en série, d’un chargeur rapide de 100 kW « permettant de recharger la batterie à 80 % en seulement 45 minutes ». À condition d’être branché sur la bonne borne électrique.

Quelle gamme pour le Fiat E-Ulysse ?

Si Fiat a d’ores et déjà ouvert les commandes en Allemagne, Autriche, en Italie bien sûr et en France, les véhicules n’arriveront dans le réseau qu’au mois de mai. Deux finitions sont pour l’heure disponibles. Une version de base « Ulysse » déjà très correctement équipée avec jantes alliage de 17 pouces, sièges inclinables et amovibles, climatisation trizone. Et une version « Lounge » ajoutant des équipements de confort comme les portes latérales coulissantes électroniquement, le toit panoramique en verre d’environ 1m² de surface, des projecteurs au xénon ou encore une sellerie cuir.

Côté tarifs, le constructeur italien annonce un prix d’appel de 54 900 euros dans l’Hexagone pour un E-Ulysse en finition Ulysse, taille standard et batterie de 50 kWh.

Nous vous recommandons

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

C'est un fait : l'Audi A8 est une grande voiture. Et pas seulement par la taille. Techniquement, elle est une véritable vitrine pour le constructeur allemand qui la décline, à l'occasion de son restylage, en hybride rechargeable 60...

24/05/2022 | AudiHybride rechargeable
Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Vidéo

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Plus d'articles