Le gouvernement lance sa consultation sur le rétrofit électrique

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Le gouvernement lance sa consultation sur le rétrofit électrique

La concertation sur le rétrofit électrique est lancée.

Les ministères de l’Économie, de la Transition énergétique, de l’Industrie et des Transports lancent une concertation de deux mois afin de recueillir les propositions des industriels du rétrofit électrique.

Le gouvernement le reconnaît, la décarbonation des transports est un immense défi sociétal qui prendra du temps compte tenu des investissements nécessaires dans les infrastructures, dans le comportement des usages et bien sûr dans le renouvellement des véhicules.

Si l’objectif est toujours le même : la neutralité carbone au niveau national d’ici à 2050 avec l’ambition de produire 2 millions de véhicules zéro émission par an en 2030, l’État estime qu’en 2035, année de l’interdiction de commercialisation de nouveaux véhicules thermiques en Europe, la moitié du parc sera toujours composé de véhicule à combustion, soit 20 millions.

Pour accélérer la conversion du parc vers l’électrification, l’État compte sur le rétrofit qui souffre aujourd’hui de ses coûts d’investissement et d’homologation. « Or le développement d’une offre de rétrofit performante, accessible et compétitive pourrait donner une seconde vie aux véhicules thermiques, en contribuant à accélérer la diffusion du véhicule électrique auprès des ménages, des artisans et des logisticiens », explique l’exécutif.

Après avoir annoncé lors du Mondial de l’Automobile une enveloppe jusqu’à 20 millions d’euros à destination des professionnels du rétrofit, pour financer des solutions industrielles, les ministères de l’Économie, de la Transition énergétique, de l’Industrie et des Transports, lancent une consultation de deux mois. Son objectif est d’identifier les obstacles auxquels se heurtent les professionnels du secteur et de mieux les accompagner dans le déploiement de ses investissements et de ses offres.

Au programme de ces consultations : identifier de nouveaux projets de développements et d’investissements structurants permettant d’accélérer le passage à l’échelle du rétrofit avec des offres abordables. Les résultats de la consultation permettront de mieux intégrer les enjeux du rétrofit dans les dispositifs de soutien de France 2030 qui est porté avec un budget global de 54 milliards d’euros.

Pour rappel, depuis juin 2020, le rétrofit peut bénéficier de la prime à la conversion pour un montant de 2 500 ou 5 000 euros. Tous les véhicules thermiques (essence ou diesel) immatriculés en France depuis plus de 5 ans peuvent être transformés en véhicules électriques (à batterie ou hydrogène). Cela concerne les voitures, les véhicules utilitaires, les camions, les bus mais aussi les deux ou trois roues de plus de 3 ans. Seul un professionnel, établi en France et habilité par un fabricant de kits de conversion, peut monter le kit homologué sur le véhicule.

Dans le cadre des ZFE, le rétrofit ouvre aussi le droit au prêt à taux zéro. 

Nous vous recommandons

Gettygo associe la modernité de l'e-commerce aux valeurs du commerce traditionnel

Gettygo associe la modernité de l'e-commerce aux valeurs du commerce traditionnel

La plateforme de vente en ligne dédiée aux ateliers propose depuis 2012 un outil d'approvisionnement pour tous types de pneumatiques et de jantes.Depuis sa création en 2012, Gettygo a construit un réseau de fournisseurs partenaires et...

25/11/2022 |
Bridgestone se penche sur les besoins des véhicules électriques

Bridgestone se penche sur les besoins des véhicules électriques

Les artisans de l’automobile s’affichent !

Les artisans de l’automobile s’affichent !

Formation : le dispositif Pro-A s’ouvre à l’ensemble des certifications de la branche

Formation : le dispositif Pro-A s’ouvre à l’ensemble des certifications de la branche

Plus d'articles