Le groupe Bailly entre chez Volkswagen Group

Jean-Pierre JAGU-ROCHE
Le groupe Bailly entre chez Volkswagen Group

Le groupe Bailly entre chez Volkswagen Group

Le groupe Bailly est en passe de racheter le groupe de distribution Schwartz et d’intégrer ainsi la galaxie des réseaux du groupe d’Outre Rhin. Cela, dans le respect de sa politique de représentation distincte des marques. Zoom.

Alors qu’il représentait déjà neufs marques sur son territoire, le groupe Bailly a décidé d’accroître le spectre de ses représentations.
De fait, l’opérateur vient de signer un protocole de reprise du groupe automobile Schwartz, qui distribue diverses marques du groupe Volkswagen sur notre territoire national.
Sous réserve d’autorisation préalable de l’Autorité de la concurrence, cette opération de croissance externe lui permettra de prendre le contrôle d’un opérateur qui distribue VW, VW Utilitaires, Audi à Haguenau, VW et Seat à Saverne, puis VW et Seat à Sarrebourg. Tout comme il affiche un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 30 millions d’euros, correspondant à un volume 1 000 ventes de véhicules neufs. Cette opération sera, par ailleurs, menée via une structure juridique dédiée ; avec un nom commercial distinct et un associé dirigeant opérationnel, en la personne de Jean-Louis Bouchez, déjà présent sur ce secteur avec les affaires Oblinger Citroën.

Rappels

Pour mémoire, le groupe familial que préside Stéphane Bailly mobilisait jusqu’ici 950 salariés. Lesquels, sont employés dans le cadre d’une organisation qui réunit une agence de location de véhicules, un centre de contrôle technique, ainsi que 34 concessions de 9 marques différentes ; tout comme elle aurait généré en 2012 un chiffre d’affaires de 420 millions d’euros. Au terme de son développement en cours, ce groupe franchira le seuil du millier de collaborateurs, des 40 concessions détenues, pour un volant de 450 millions d’euros de chiffre d’affaires. De plus il distribue les marques Peugeot, BMW et Mini, Hyundai et Kia en Lorraine, Citroën, VW, Audi et Seat en Alsace, puis Nisan, Infiniti et Toyota au Luxembourg. Puisqu’il est un des rares distributeurs français à avoir commencé de faire passer le cap de l’hexagone à ses activités.

Représentations distinctes

Dans le cadre de la nouvelle configuration qui survient, Stéphane Bailly, précise qu’il respecte sa stratégie de marques et de développement, en vertu des principes suivants :
- Cohérence d’implantations géographiques sur une zone définie précisément et qui réunit la Lorraine, l’Alsace et le Luxembourg.
- Etanchéité de Pôles de marques. Chaque marque qu’il commercialise étant représentée localement par un dirigeant opérationnel, disposant d’une structure juridique dédiée, d’un nom commercial, d’un système de marketing et de Qualité propre. Mais encore, d’une organisation comptable et financière. Cela, sans aucune interférence avec les autres entités du groupe...

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : Où en est le consommateur ?

Journée de la filière automobile : Où en est le consommateur ?

Nicolas Harlé, président de Nova Consulting, a présenté avec la PFA, Better World, spécialiste du social listening, et Trajaan, spécialiste de l’analyse du search, une étude qui montre que l’acheteur de VE a un profil bien...

L’Agence Automobilière poursuit sa croissance

L’Agence Automobilière poursuit sa croissance

Déplacement, électrification, recharge... Les Européens prennent position face au changement climatique

Etude

Déplacement, électrification, recharge... Les Européens prennent position face au changement climatique

Les nouveaux modèles Hyundai bien notés à l’Euro NCAP

Les nouveaux modèles Hyundai bien notés à l’Euro NCAP

Plus d'articles