Reportage

Le groupe Beke Automobiles va fêter ses 70 ans d’existence

Yelen BONHOMME-ALLARD
Le groupe Beke Automobiles va fêter ses 70 ans d’existence

Beke Automobiles est situé au 163 avenue de Fontainebleau à Thiais depuis 1952.

Partenaire des marques Suzuki, Isuzu et MG, l’entreprise familiale rayonne aux portes de la capitale depuis sept décennies. Elle prévoit de célébrer cet anniversaire exceptionnel dans quelques jours en compagnie de ses vingt-et-un collaborateurs et clients de longue date.

 

Beke Automobiles. Ce nom familier raisonne dans les rues de Thiais (94) depuis 70 ans. Si le patronyme Gaspard Beke trône toujours sur la devanture de l’établissement, situé au 163 avenue de Fontainebleau, son portrait illumine également le bureau de son fils Jean-Marie. Une manière pour celui-ci de rendre hommage à l’homme qui lui a fait confiance il y a 40 ans pour reprendre les rênes de l’entreprise. Treizième enfant d’une famille d’agriculteurs, Gaspard Beke a découvert l’univers automobile aux côtés de son frère aîné avant de prendre son envol en 1952 en ouvrant une casse automobile à Antony (92). Après quatre ans d’activité, il est exproprié et s’installe à Thiais dont il n’est jamais parti. « Nous étions ce qu’on appelle des "casseurs", nous avions donc un commerce de pièces détachées avec la casse automobile et en parallèle nous avions développé un commerce de revente de véhicules accidentés qu’on achetait aux compagnies d’assurance et de location pour les revendre ensuite à des carrossiers en Province. De 40 véhicules vendus par mois, nous avons progressivement atteint les 220 unités », se souvient Jean-Marie Beke, embauché au sein de la société en 1982, et aujourd’hui directeur général.

Les rencontres

Au fil des années, le commerce de véhicules accidentés s’est transformé en commerce de voitures en état. Les prémices de la distribution automobile débutent en 1995 lorsque la famille devient agent Renault. Ce premier essai ne dure qu’un an avant d’être transformé en 1997, en devenant concessionnaire Suzuki. Le showroom de 400 m2 n’est édifié que trois ans plus tard. « À l’époque, on vendait des véhicules neufs sur un parc avec deux drapeaux, mais aujourd’hui tous les constructeurs veulent des showrooms », observe Jean-Marie Beke. Ce mariage perdure depuis, et confirme son efficacité : parti de cinq voitures vendues par mois, le groupe en immatricule une quarantaine désormais. « On est vraiment piqué et adepte de cette marque ! »

Entre 2003 et 2011, l’opérateur noue également un partenariat avec Kia qui prend fin faute d’espace distinct entre les deux marques asiatiques. En outre, le groupe représente Isuzu depuis 2008. Si l’activité commerciale est loin d’être une source de profits (une quinzaine de ventes par an), l’après-vente s’avère être très rentable, au contraire, puisque l’opérateur est le seul du Val-de-Marne à proposer cette assistance.

En mars 2022, il s’est lancé dans une nouvelle aventure aux côtés de MG. Il fait donc partie des 130 concessionnaires français appartenant au réseau, en cours de construction, de la marque britannique passée sous le giron chinois depuis son rachat par SAIC Motor. « Les modèles électriques MG complètent la gamme hybride proposée par Suzuki. L’intégration de cette marque agrandit l’éventail de services de l’entreprise : le VO, Suzuki, MG, le VN d’importation, les pièces détachées par les marques, les utilitaires VN et VO, ou encore la vente de financement. L’entreprise ne peut pas rester sur un seul axe, mais est obligée d’en développer plusieurs pour avoir plus de souplesse et survivre aux crises dans le cas échéant ». Étant donné que l’unique showroom est exclusivement réservé à la marque japonaise, Jean-Marie Beke a prévu d’installer fin juin une structure mobile de 144 m2 sur le parking attenant, ainsi que trois bornes de recharge électrique. Quatre véhicules pourront y être exposés. Montant de l’investissement : 50 000 euros. Le directeur général espère vendre au bas mot vingt MG par mois : « Nous avons une forte demande qui se concrétise par de nombreuses commandes. C’est une conséquence directement de l’augmentation du prix du gasoil. Les clients prennent leur décision plus rapidement car les produits sont très bien finis et le rapport qualité-prix est exceptionnel ». Pour l’heure, le distributeur ne prévoit pas de recruter des vendeurs supplémentaires en raison de la gamme restreinte et des problèmes de production faute de composants électroniques.

Les solutions pour perdurer

Aux côtés de son frère, Jean-Luc (président), Jean-Marie Beke a toujours œuvré dans l’intérêt de la longévité de l’entreprise. L’ancienneté, le nom, le bouche à oreille, les expositions de véhicules sont certaines pistes du secret. Mais le dirigeant mise également beaucoup sur la communication. C’est pour cela qu’il s’est associé au club de football Paris FC le 1er janvier 2021. Grâce aux pancartes qui encadrent la pelouse et aux dix Suzuki floquées à l’effigie du groupe, et mises à la disposition du club, l’entité s’assure une visibilité à plus grande échelle. C’était également une manière, pour celui qui taquine le ballon depuis sa tendre enfance, de fédérer plusieurs de ses collaborateurs et clients autour de cette passion commune.

Nouer un partenariat avec des marques d’utilitaires électriques constitue aussi un futur levier de durabilité potentiel. Mais face à la volonté s’oppose la faisabilité. « Je ne suis pas en mesure de dire si cela va se concrétiser car aujourd’hui il n’y a pas de production. Tout va être bloqué par le manque de composants et la guerre en Ukraine. Peut-être dans quelques années, mais les années comptent double pour moi. J’ai l’envie et le dynamisme, mais je dépends d’autres facteurs pour poursuivre l’aventure et trouver d’autres idées ». Alors qu’il devrait jouir de la retraite depuis deux ans déjà, Jean-Marie Beke n’est pas encore prêt à raccrocher les crampons.

Nous vous recommandons

Distribution automobile : 4 distributeurs Toyota récompensés

Distribution automobile : 4 distributeurs Toyota récompensés

Toyota vient de récompenser ses meilleurs concessionnaires européens dans le cadre des prix Ichiban de la satisfaction client. Sur les 47 distributeurs distingués, 4 sont français.Tous les ans, Toyota récompense ses meilleurs...

25/05/2022 | ConcessionConcessionnaire
Le Garac forme ses enseignants sur la mise à jour des calculateurs embarqués avec l'aide de Mobilians

Le Garac forme ses enseignants sur la mise à jour des calculateurs embarqués avec l'aide de Mobilians

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

Parts Holding Europe (Autodistribution) dépasse les 2 milliards d’euros en 2021

Parts Holding Europe (Autodistribution) dépasse les 2 milliards d’euros en 2021

Plus d'articles