Le groupe Carwest multiplie les projets avec Stellantis

Yelen BONHOMME-ALLARD
Le groupe Carwest multiplie les projets avec Stellantis

Une centaine de collaborateurs vont intégrer le groupe l'an prochain.

Force est de constater, qu’au fil des années, l’opérateur a progressivement grignoté le sud de l’Île-de-France où il totalise 23 concessions. Après avoir pratiquement resserré ses activités autour de Stellantis, le distributeur prévoit encore de se développer avec le groupe automobile au cours du premier semestre 2023.

Comme toutes les entreprises familiales, le groupe Carwest était à l’origine le rêve d’un homme, partagé par tous ses successeurs. Or cette fois, il s’agissait d’un rêve commun. En effet, Paul Trujas et son fils Jean-Paul étaient dans les années 70 agents Renault dans l’Oise. En 1970, ils saisissent l’opportunité d’ouvrir une concession Peugeot à Trappes (78), devenue après cinq décennies le siège social du groupe. 1998 marque l’ouverture de la seconde concession avec la marque au lion à Coignières (78), suivie l’année suivante de l’arrivée de Xavier Trujas, troisième génération de cette saga familiale et aujourd’hui président de l’entreprise. Après deux années de dur labeur, il est officiellement nommé concessionnaire du réseau Peugeot en 2001. « À l’époque les performances commerciales et financières des deux sites n’étaient pas très bonnes et il était prévu que nous cédions nos affaires, confesse celui-ci. Nous avons finalement réussi à redresser l’entreprise en travaillant sur les activités des véhicules neufs et d’occasion. Le constructeur a donc changé ses plans. J’avais 27 ans et j’étais l’un des plus jeunes distributeurs du réseau ».

Depuis cette reconnaissance, deux éléments perdurent : le mariage avec Peugeot (ex-PSA, aujourd’hui Stellantis) qui a conduit à l’ouverture et la reprise de huit points de vente en Île-de-France, mais aussi l’agilité du chef d’entreprise à reprendre des affaires en dépôt de bilan pour les mener sur la voie de la rentabilité. Plusieurs paris se sont souvent avérés payants, à l’instar des sites Ford Coignières, Kia Nanterre et Peugeot Bourg-la-Reine (92).

La valse des marques

En novembre 2018, l’opérateur francilien grossit et diversifie son portefeuille de marques en rachetant auprès de PSA Retail et du groupe Gueudet les sites Peugeot et Citroën de Champigny-sur-Marne (94), de Créteil (94) et de Montgeron (91). Puis en 2020, la concession Peugeot de Bourg-la-Reine et la concession Citroën de Limours (91) deux ans plus tard. Au terme d’une décennie de collaboration qui s’étiolait progressivement (2011-2022), le chef d’entreprise a pris la décision de quitter le réseau Kia. Les trois sites installés à Nanterre, Versailles (78) et Coignières ont respectivement perdu leur façade rouge en novembre 2021 et au premier semestre 2022.

Décidé à renforcer ses relations avec le groupe automobile Stellantis, Xavier Trujas a ouvert quasiment coup sur coup, fin 2021, ses premiers points de vente avec la marque au Blitz à Plaisir, Rambouillet (78) et Nanterre. Dans cette dernière localité justement, le président cherche à y installer une seconde marque pour remplacer Kia. Faute de pouvoir y distribuer certaines marques de son périmètre, Xavier Trujas se dit intéressé par l’intégration d’un nouveau panneau. Cela permettrait à Suzuki de se sentir moins isolé dans cette atmosphère fortement marquée par le groupe Stellantis. Ouvert en 2019 à Rambouillet, le site parvient néanmoins à se distinguer en réalisant de bons résultats, chiffrés à 80 VN par mois. « Les dirigeants savent que si des opportunités devaient se présenter, nous serions heureux de les saisir, confie Xavier Trujas. Je suis très content de ma relation avec cette marque : c’est simple, efficace, et ils proposent des produits qui correspondent à ma clientèle ».

Stellantis, plus que jamais

En attendant, Carwest va poursuivre l’aventure avec le groupe aux quatorze marques, avec lequel il partage la démarche de représenter sur un même site plusieurs entités afin de générer plus de rentabilité et d’abaisser les coûts grâce à la mutualisation des actes, outils et bâtiments. « Il y a trop de garages aujourd’hui, on le voit en Île-de-France, et leur proximité est trop forte. Par exemple, nos sites de Trappes et Coignières sont à dix kilomètres l’un de l’autre. De plus, face à un marché automobile qui ne cesse de baisser et l’électrification des parcs, il y aura nécessairement un impact sur nos affaires. C’est pourquoi on se doit de changer nos structures dès maintenant ». Face à la mise en place des nouveaux contrats par Stellantis, l’opérateur prévoit d’accélérer sur la vente de VO, et notamment sur la reprise des voitures plus âgées, mais aussi de diversifier ses activités après-vente. L’ouverture à Plaisir en 2021 d’un centre exclusif VO en dehors d’une concession témoigne de cette approche.

Par ailleurs, le 1er novembre prochain, Xavier Trujas va reprendre les concessions Citroën, DS et Opel installées à Coignières et Trappes, et jusqu’à présent détenues par Stellantis & You (ex-PSA Retail France). L’ensemble représente un ajout d’une soixantaine de salariés, 2 500 véhicules immatriculés (VN/VO) et un chiffre d’affaires qui devrait atteindre les 50 millions d’euros d’ici à la fin de l’année. Le chef d’entreprise précise également que deux autres projets sont en cours de création. Le premier est prévu pour le 1er janvier 2023 avec les marques du groupe Stellantis, tandis que le second interviendra dans le courant du premier semestre 2023 avec Stellantis & You. Une chose est sûre, tous deux prendront vie en Île-de-France, sur le périmètre géographique où rayonne déjà le distributeur. Grâce à cette croissance externe, le groupe Carwest devrait passer de 400 à 500 collaborateurs l’an prochain.

Nous vous recommandons

Vers la mutation des savoir-faire dans la distribution et la réparation automobile

Vers la mutation des savoir-faire dans la distribution et la réparation automobile

Comme tous les vendredis, retrouvez la chronique de François Rotteleur sur l’actualité RH dans l’univers de la distribution automobile.La fin de l’année amène son lot de précisions sur les dispositions prises par les marques et...

Le groupe Bayi reprend quatre sites Citroën au groupe Berrezai

Le groupe Bayi reprend quatre sites Citroën au groupe Berrezai

Retail Renault Group reprend les sites Renault, Dacia et Motrio de Libourne

Retail Renault Group reprend les sites Renault, Dacia et Motrio de Libourne

Les groupes Parot et Amplitude font affaire à Châteauroux

Les groupes Parot et Amplitude font affaire à Châteauroux

Plus d'articles