Le groupe Macif investit trois millions d'euros dans Drust

Damien Chalon
Le groupe Macif investit trois millions d'euros dans Drust

Le groupe Macif investit trois millions d'euros dans Drust

La jeune start-up française dispose désormais des fonds nécessaires pour assurer son développement et commercialiser son boîtier connecté Akolyt en France et en Europe.

La société Drust entre dans une nouvelle phase de son développement avec l’entrée du groupe Macif dans son capital à hauteur de trois millions d’euros. Forte de ce soutien financier, la start-up fondée en septembre 2014 par trois ingénieurs motoristes de PSA Peugeot Citroën sera notamment en mesure de commercialiser son boîtier connecté, l’Akolyt, dès le mois de décembre au prix de 119 euros sur son propre site web.

Branché sur une prise diagnostic OBD2 d’un véhicule, cet appareil permettrait à ses utilisateurs d’économiser jusqu’à 30 % de carburant, soit l’équivalent de 250 euros par an.

JPEG - 122.2 ko
Le boîtier s’accompagne d’une application.
« Grâce aux nombreuses informations que nous remontons du véhicule par l’intermédiaire du boîtier directement sur le smartphone du conducteur via Bluetooth, nous sommes en mesure de jouer sur le comportement de ce dernier. Akolyt est en quelque sorte un coach d’efficacité qui prodigue des conseils en temps réel, par exemple sur le dosage de l’accélérateur et des freins, ainsi que sur le passage des rapports. Mais ce boîtier ouvre bien d’autres possibilités, par exemple dans le domaine de l’entretien avec l’envoi d’alertes en cas d’usure des composants » assure Michaël Fernandez, directeur général et cofondateur de Drust.

La géolocalisation du véhicule en cas de vol ou encore la remontée d’informations directement chez le garagiste habituel du conducteur font également partie des fonctionnalités.

À la conquête de l’Europe dès 2017

Akolyt pourra dans un premier temps être installé sur l’ensemble des véhicules produits après 2007, puis dans un second temps sur l’ensemble du parc postérieur à 2001. « Nous serons en mesure de couvrir 85 % du parc roulant en Europe », estime Michaël Fernandez. Quant à l’application, elle sera tout d’abord disponible sur Android, puis sur iOS.

Les dirigeants de Drust insistent par ailleurs sur l’origine française de leur produit. L’Akolyt est fabriqué au Creusot par BSE Electronic. L’ambition de l’entreprise est de conquérir le marché français mais aussi l’Europe dès 2017. Michaël Fernandez précise enfin qu’il n’est pas prévu pour l’heure de proposer une offre d’assurance « pay as you drive » avec la Macif.

Nous vous recommandons

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Alors que le constructeur tricolore vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre, enregistrant un chiffre d’affaires en repli de 13,4 %, Renault Group évalue sa perte de production automobile liée au manque de...

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Plus d'articles