Le groupe Mary se développe à la vitesse grand V

Alexandre Guillet
Le groupe Mary se développe à la vitesse grand V

Le groupe Mary se développe à la vitesse grand V

Le groupe Mary célèbre seulement ses vingt-cinq ans en 2021 et le cap symbolique du milliard d’euros de chiffre d’affaires sera franchi dès l’an prochain. Faisant fi d’un contexte troublé et d’un secteur en profonde mutation, François Mary se montre serein et impatient de… croître !

Comme le reconnaît François Mary, « tout est allé très vite ». Vendeur chez Peugeot, il est promu directeur commercial à Lisieux, dans le Calvados, en 1992, et quelques années plus tard, en 1996, il reprend la concession, prenant aussi le contrôle de celle de Deauville. Le groupe va se développer fortement avec Peugeot, puis Citroën, en reprenant notamment trois filiales, « des sites souvent mal gérés, mais transparents, qui n’attendent donc qu’à être redressés ». En 2009, le département Mary Moto voit le jour et s’enrichira d’un pôle vélo, ce qui fait que « le groupe est déjà diversifié et paré pour proposer de nouvelles solutions de mobilités aux clients ». En 2018, un rapprochement s’opère avec le groupe Tuppin et en mars 2021, le groupe Mary intègre pleinement son homologue, prenant encore une nouvelle dimension et distribuant six marques automobiles (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Hyundai et Skoda).

« Jusqu’à présent, toutes les planètes sont alignées, les bonnes marques, les bons emplacements et les bons collaborateurs. Et ça va continuer ! », lance François Mary, qui voit déjà plus loin, ne cachant pas une volonté de continuer à se développer. Vraisemblablement encore avec Peugeot dans la mesure où le groupe est 5 points au-dessus de la moyenne nationale en termes de performances financières. Mais aussi avec Hyundai ou Skoda, ou avec des nouveaux entrants, le groupe y étant tout à fait ouvert. Sans oublier toutes les autres activités, certaines pouvant devenir plus névralgiques que naguère (deux-roues, pièces détachées, location…).

L’avenir appartient à ceux qui le façonnent

Un développement qui passe par l’électrification des véhicules, ce qui n’est pas un problème aux yeux de François Mary : « Tous les mois, nous réalisons nos objectifs de vente de VE, 14 % de notre volume aujourd’hui et 20 % en fin d’année, pas de souci ». La résiliation des réseaux décidée par Stellantis ne l’émeut pas outre mesure : « si demain, on veut faire de nous des livreurs de VN, on le fera. L’essentiel, c’est de gagner de l’argent et chez Mary, nous savons faire et nous avons d’ores et déjà les mètres carrés pour le faire. Au niveau strictement contractuel, c’est une affaire de compromis ». Et d’ajouter en enfonçant le clou : « Je ne suis pas un actionnaire, je suis un entrepreneur, un commerçant, je sais vendre ce qu’il faut vendre et je sais faire grandir mes équipes ».

À propos d’équipe, François Mary ne cache pas son bonheur d’avoir vu son fils Victor rejoindre la direction du groupe. Il y voit même un symbole pour la conduite de la digitalisation du parcours client. Sur les conseils de son fils, qui le pousse à déléguer d’avantage, le groupe renforce son top management. On l’a vu avec l’arrivée d’Olivier Marquer, qui fait valoir une riche expérience chez PSA, et qui supervisera la stratégie du groupe. Un groupe qui accueillera aussi un nouveau DRH. En fait, la seule inquiétude de François Mary concerne la pyramide des âges dans la profession et l’épineuse problématique de la transmission des affaires. Mais avec Victor à ses côtés, gageons qu’il sera du « bon côté » de la concentration annoncée.

Le groupe Mary en chiffres clés

1 500 collaborateurs
40 000 véhicules vendus en 2020 (dont 21 000 VN)
51 sites automobiles (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Hyundai, Skoda et Chatenet)
1 pôle moto avec 11 marques et 1 magasin Maxxess près de Caen : Mary Moto
2 centres de préparations de véhicules (MDPV et AOA)
2 plateformes logistiques PR (MDPR et TDPR)
1 magasin AMC
1 magasin API
2 Eurorepar
2 services de location de véhicules
1 magasin de vélo à Deauville (Cycles Deauville)

JPEG - 138.1 ko
Entrepreneur dans l’âme, François Mary déborde toujours d’énergie et de projets pour son groupe.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles