Le groupe Parot retrouve une bonne trajectoire au premier semestre 2021

Christophe CARIGNANO
Le groupe Parot retrouve une bonne trajectoire au premier semestre 2021

Le groupe Parot poursuit son redressement sur la première partie de l'année 2021.

24 mois après avoir s'être recentré sur ses activités bénéficiaires, le groupe Parot retrouve le chemin de la profitabilité. Le distributeur bordelais se replace sur une bonne trajectoire.

Dans un contexte de contraction des marchés par rapport à 2019, l’amélioration de la performance du groupe sur le premier semestre résulte de l’effet positif du recentrage sur les activités rentables uniquement mais aussi d’une amélioration des performances sur le périmètre comparable. Malgré la baisse du chiffre d’affaires comparable par rapport à 2019 à - 8,6 %, le taux de marge brute s’améliore de 1,1 point, tandis que l'Ebitda progresse de 1,2 point et double pour s’établir à 2,3 % du chiffre d’affaires.

« Notre premier semestre 2021, dans la continuité du second semestre 2020, confirme que le plan de repositionnement du groupe que nous avons mené au cours des 24 derniers mois – recentrage sur nos activités bénéficiaires, rationalisation des structures et des coûts – a porté ses fruits, relève Alexandre Parot P-DG du groupe éponyme. Et a replacé le groupe sur la bonne trajectoire en matière de performance financière. Nous avions affirmé toute notre confiance quant à l’objectif de restaurer notre profitabilité sur l’ensemble de l’exercice 2021. Cet objectif sera atteint, en dépit du contexte de pénurie généralisée qui rend la fin de l’année un peu plus complexe. »

Ramené sur douze mois glissants, période du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021, le distributeur dégage ainsi un Ebitda positif de 9,9 millions d'euros (+ 8,7 millions d'euros sans le retraitement de crédit-bail). Cette performance, en ligne avec les attentes du plan de restructuration annoncé fin 2019, confirme le retour du groupe à un socle de rentabilité résiliente.

Le pôle VP de nouveau rentable

Sur douze mois glissants, le pôle VP réalise un chiffre d’affaires de 240,4 millions d'euros et un Ebitda de 5,4 millions d'euros pour un résultat d’exploitation de 3,3 millions d'euros. Le premier semestre 2021 confirme le retour à la rentabilité des activités VP du groupe, suite à la cession d’une partie des concessions de la région Centre (fin 2019), l’arrêt de Zanzicar (fin 2019) et la cession du pôle Premium (avril 2020). « Même si la performance commerciale et financière de certaines zones géographiques nécessite encore des améliorations, l’ensemble de nos concessions est sur une dynamique positive », analyse le groupe. Seule l'entité VO3000, filiale spécialisée en négoce VO 100 % B to B, réalise un premier semestre décevant dans un marché sous tension par effet report du manque de VN.

Le pôle véhicules commerciaux tire la rentabilité du groupe

Le recul du chiffre d’affaires du premier semestre 2021 par rapport à 2019 est notamment dû au recentrage de l’activité VO au profit de sa rentabilité. La croissance continue du pôle est tirée par la croissance de sa marge brute, dont le taux est passé de 14,1 % au premier semestre 2019 à 16,7 % au premier semestre 2021, représentant un gain de 1,5 million d'euros en valeur. Sur douze mois glissants, le pôle VC réalise un chiffre d’affaires de 149,4 millions d'euros et un Ebitda de 5,2 millions d'euros pour un résultat d’exploitation de 3,7 millions d'euros.

Nous vous recommandons

AICE : découvrez le palmarès 2021 du parcours client automobile

AICE : découvrez le palmarès 2021 du parcours client automobile

La cérémonie des prix Auto Infos Customer Experience s’est tenue le 7 décembre, à l’Etoile Business Center, à Paris. Fruit du travail de la rédaction et d’un précieux partenariat avec Select’Up, découvrez les huit...

07/12/2021 | DigitalDigitalisation
Stellantis entame sa mue vers la fourniture de services à distance

Stellantis entame sa mue vers la fourniture de services à distance

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

Etude

Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

Plus d'articles