Renault Group réalise 80 millions d’euros d'économies par an grâce à son metaverse industriel

Renault Group réalise 80 millions d’euros d'économies par an grâce à son metaverse industriel

Grâce à la conception de son metaverse industriel, le groupe réalise une économie de 80 millions d’euros par an.

À l’occasion de ses Tech Industry Days, le groupe Renault a dévoilé son premier metaverse industriel. Un projet sur le long terme qui permet à l’entreprise de réaliser chaque année des économies sur l’ensemble de ses sites mondiaux.

Convaincu par l’idée que la collecte des données des équipements industriels permet d’optimiser sa performance opérationnelle et au final, la qualité des véhicules, le groupe tricolore travaille depuis 2017 au développement de son metaverse interne. 22 des 35 sites industriels de l’entreprise se sont, au fil des années, équipés et pliés à cette ambition à travers le monde. Le groupe affirme qu'un milliard de données sont récoltés par jour grâce aux 8 500 équipements connectés dans chaque usine : l’usure d’une machine, la défaillance d’un outil de production ou encore le manque de matériel sur le poste d'un collaborateur sont signalés sur des écrans. Renault sait alors où corriger immédiatement la faille. Il y a donc une meilleure visibilité des stocks, une diminution des coûts et réduction des délais de production, favorisant in fine une meilleure satisfaction client. « Le metaverse nous permet d’adapter la production en fonction des pièces qu’on a en stock. Cela est très utile pendant les périodes de crises et de pénuries », souligne Éric Marchiol, digital officer industrie 4.0, avant d’ajouter : « L’objectif est d’augmenter la performance industrielle dans nos usines afin de produire plus de voiture et donc de préserver les emplois ».

Depuis la création de son metaverse industriel, le groupe réalise une économie de 80 millions d’euros par an et ambitionne de déployer cette solution dans ses 35 usines, soit 22 000 équipements à horizon 2023, pour générer une économie de 200 millions d’euros par an. « Nous ne sommes pas dans une logique de pousser la technologie du metaverse, mais pour aller chercher la compétitivité d’ici à 2025 » nuance François Lavernos, chief information officer chez Renault Group.

Industrialiser le metaverse

Maintenant que groupe Renault est arrivé à la version finale de son metaverse industriel, il souhaite l’industrialiser et le commercialiser. C’est pourquoi il s’est associé, le 22 juin 2022, avec Atos pour lancer ID@scale (Industrial Data @ Scale), une solution de collecte de données industrielles de manière standardisée. ID@scale a pour but d’accompagner les entreprises du secteur industriel dans leur transformation numérique et leur passage à l’industrie 4.0. Avec ID@scale les entreprises pourront réduire leur consommation d’énergie en analysant et en optimisant, par exemple, l’énergie consommée dans les ateliers de fabrication. Cette solution s’adresse à tous types d’acteurs industriels et non seulement à ceux de l’automobile. Renault Group et Atos affirment qu’ils sont en passent de sceller leur premier contrat. Une première étape dans leur volonté d’atteindre les 18 clients et les 49 millions de chiffre d’affaires d’ici à 2027.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles