Le groupe Stellantis quitte l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA)

Le groupe Stellantis quitte l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA)

Stellantis claque la porte de l'ACEA pour créer son propre instrument de lobbying.

© Stephane Sby Balmy

C'est un véritable coup dur pour la puissante Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) qui perd le deuxième constructeur européen. Au détour d'un simple communiqué annonçant la création du « Forum sur la liberté de mouvement », le groupe Stellantis déclare, en effet, qu'il cessera d'être membre de l'ACEA d'ici à la fin de l'année 2022. 

Depuis plus de deux ans, chacun savait que l'interdiction des moteurs thermiques, y compris les hybrides, pourrait être prononcée dans l'Union européenne à partir de 2035. On a pourtant l'impression que le vote des députés européens, qui se sont prononcés pour cette interdiction le 8 juin 2022, à Strasbourg, a surpris bon nombre de dirigeants de l'industrie automobile qui n'osaient croire à une telle rupture. C'est en réalité un véritable séisme qui va obliger l'ensemble de la filière à se réorganiser en un peu plus de dix ans.

L'annonce du groupe Stellantis de quitter l'ACEA est l'une des premières répliques d'un monde automobile en pleine déconstruction et qui va devoir se réinventer.

Stellantis mise sur la mobilité avec une analyse à 360°

Jugeant certainement que le lobbying mené à Bruxelles par l'ACEA n'est pas assez efficace et en phase avec l'ensemble de ces changements, Stellantis s'engage désormais sur une réunion annuelle baptisée « Forum sur la liberté de mouvement », dont le premier rendez-vous est prévu pour début 2023.

Ce forum réunira un « ensemble diversifié d'experts travaillant avec agilité dans un but commun, afin de trouver des solutions, en adoptant une analyse à 360° des différentes problématiques », souligne le constructeur dans son communiqué.

« Les défis environnementaux qui nous attendent, associés à un environnement opérationnel en évolution rapide, nécessitent une approche à 360 degrés efficace, globale et inclusive impliquant tous ceux qui souhaitent contribuer à la construction d'une mobilité durable », a déclaré Carlos Tavares, CEO de Stellantis« Nous avons l’intention de créer un forum public dans lequel les contributeurs pourront se réunir pour aborder les questions clés entourant le débat sur la mobilité décarbonée et proposer des prochaines étapes concrètes que nous pourrons entreprendre ensemble. L’accès à une mobilité propre, sûre et abordable pour les citoyens du monde entier est en jeu. »

Le constructeur crée son propre instrument de lobbying

Ce départ de Stellantis de l'ACEA est la conséquence assez logique de l'affrontement avec les constructeurs allemands. C'est en tous cas une très mauvaise nouvelle pour Oliver Zipse, président du directoire du groupe BMW, réélu en 2021 à la tête de l'Association des constructeurs européens d'automobiles. Rappelons que Carlos Tavares avait lui-même présidé l'ACEA en 2018 et 2019. Un poste très politique dans les arcanes du lobbying de Bruxelles qu'il n'avait pas apprécié et dont il avait rapidement mesuré les limites avant de passer la main à Michael Manley, P-DG de Fiat-Chrysler Automobiles.

L'avenir de la mobilité au cœur du sujet au niveau européen

À ce stade, Stellantis ne donne pas plus de précisions sur ce prochain « Forum sur la liberté de mouvement ». Il serait planifié et coordonné par un conseil consultatif d’experts représentant diverses parties prenantes de l'activité automobile, notamment des fournisseurs de mobilité et de technologies, des universitaires, des politiciens, et des scientifiques. On comprend toutefois que Stellantis souhaite dépasser le simple mouvement syndical de défense d'une profession pour porter son action de lobbying vers le cœur du sujet qui est la conséquence directe de cette prochaine interdiction des moteurs thermiques : la mobilité.

Nous vous recommandons

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Le 4 juillet 2022, le groupe LG, dirigé par Ludovic Garcia, a ouvert les portes de sa nouvelle concession Mercedes-Benz aux normes MAR2020 à Pamiers, dans l’Ariège. Le groupe va y distribuer des véhicules particuliers et utilitaires.Le...

VinFast débute la présentation de son SUV VF8 en France

Vu sur les réseaux sociaux

VinFast débute la présentation de son SUV VF8 en France

Paris Automotive Week : le Mondial de l'Automobile ouvre sa billetterie

Événement

Paris Automotive Week : le Mondial de l'Automobile ouvre sa billetterie

Volkswagen Group France confirme un contrat d'agence « non-genuine » pour ses réseaux

Volkswagen Group France confirme un contrat d'agence « non-genuine » pour ses réseaux

Plus d'articles