Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Chris Peeters (CEO d'Elia), Elke Temme (CEO d'Elli), et Stefan Kapferer (CEO de 50Hertz), lors de la signature de l'accord de coopération.

© Volkswagen AG

Elli, filiale du groupe Volkswagen en charge de la recharge, vient de nouer un accord avec le groupe Elia et sa start-up re.alto. L’objectif consiste à intégrer les véhicules électriques au sein des réseaux d’électricité gérés par Elia en Belgique et dans le nord et l’est de l’Allemagne. 

Le groupe Volkswagen vient de passer un accord avec le groupe Elia et sa start-up re.alto. Le groupe Elia gère les lignes à haute tension qui parcourent la Belgique ainsi que le nord et l’est de l’Allemagne. Ce réseau touche 30 millions de personnes et concerne un peu plus de 19 000 km de lignes. L’accord passé avec Volkswagen a été signé par Elli, filiale spécialisée dans l’énergie et la recharge pour l’ensemble des marques du constructeur. Ce partenariat doit permettre aux partenaires de développer des solutions pratiques d’intégration des véhicules électriques au sein des réseaux électriques.

Un système à inventer

L’idée générale consiste à relier la batterie du véhicule électrique au réseau électrique afin de stocker l’énergie et de la réinjecter dans le réseau lorsque la demande est forte. Ainsi, les véhicules se rechargent mais ils peuvent également soulager le réseau électrique lorsque la demande énergétique est forte. Les partenaires se sont fixés quatre grands axes de travail. Le premier concerne la création d’une offre incitative destinée aux propriétaires de voitures électriques qui accepteront que leur véhicule redistribue de l’énergie vers le réseau. La batterie de leur voiture servira de stockage décentralisé et pourra renvoyer l’électricité dans le réseau lors des pics de consommation.

La deuxième offre doit permettre aux consommateurs de choisir leur fournisseur d’énergie où qu’ils se situent. Un choix qui devra également être possible pour tous les services de charge intelligente et tous les agrégateurs sur bornes de recharges. Le troisième axe de travail est la reconnaissance par les réseaux électriques de chaque véhicule, de manière fiable et sûre. Enfin, le dernier point concerne la sécurité des échanges de données entre toutes les parties, avec une répartition des rôles et des responsabilités dans le cadre d’une recharge de véhicule.

Nous vous recommandons

Voiture de l’Année 2023 : Peugeot et Renault restent en lice

Voiture de l’Année 2023 : Peugeot et Renault restent en lice

Les organisateurs du Prix de la Voiture de l’Année (Car of the year) ont dévoilé la liste des sept finalistes 2023. Peugeot, avec la 408, et Renault, avec le SUV Austral, peuvent toujours prétendre à la distinction suprême.Les...

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Jaguar Land Rover se renforce pour accompagner sa mutation digitale

Jaguar Land Rover se renforce pour accompagner sa mutation digitale

Renault accélère la décarbonation de ses usines françaises avec Voltalia, Engie et Dalkia

Renault accélère la décarbonation de ses usines françaises avec Voltalia, Engie et Dalkia

Plus d'articles