Le Jeep Avenger élu Voiture de l’année 2023, déception pour Peugeot et Renault

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Jeep Avenger élu Voiture de l’année 2023, déception pour Peugeot et Renault

Le SUV Jeep Avenger crée la surprise en étant élu Voiture européenne de l'année 2023.

© Antonin Morisco

Décerné pour la première fois sur le salon automobile de Bruxelles, le prix de la Voiture de l’année a été décerné au SUV électrique Jeep Avenger. Une bonne surprise pour le groupe Stellantis, qui déplore en revanche le mauvais score final de la Peugeot 408.

Remis lors du salon automobile de Bruxelles pour la première fois depuis sa création en 1964, le prix Car of the year 2023 revient au SUV Jeep Avenger. Auparavant, le prix de la voiture européenne de l’année, attribué par un jury représentant 23 pays, était décerné lors du salon automobile de Genève, mais l’événement a déménagé au Qatar.

Le classement 2023 de la voiture européenne de l’année :

1/ Jeep Avenger (328 points).

2/ Volkswagen ID.Buzz (241 points).

3/ Nissan Ariya (211 points).

4/ Kia Niro (200 points).

5/ Renault Austral (163 points).

6/ Peugeot 408 (149 points).

7/ Subaru Solterra & Toyota bZ4X (133 points).

L'Avenger doit devenir le game changer de Jeep en Europe

Le succès du SUV urbain Avenger constitue une surprise, le modèle ne portant guère d’innovations technologiques marquantes, pas plus que des traits de style saillants. Premier véhicule 100 % électrique de la marque Jeep, il est donc plus cher que son grand frère, le Renegade, mais évolue aussi dans le périmètre des plateformes CMP/STLA Small du groupe. Il disposera aussi d'une version 4x4 dans les mois qui viennent. L’an dernier, le jury de la voiture européenne de l’année avait déjà opté pour un SUV 100 % électrique, avec le Kia EV6 (cette année, le Kia Niro est quatrième).

Développé pour l’Europe et certains marchés asiatiques (Corée du Sud, Japon…), son gabarit étant trop petit pour les États-Unis (4,08 m), l’Avenger doit donner un nouvel élan à Jeep et le niveau des prises de commandes est bien orienté, selon Christian Meunier, patron de la marque. Les prochains jalons de l’électrification de la marque sont connus, avec le Recon en 2024, revisite du Wrangler, le SUV Wagoneer S en 2025 et un autre modèle qui n’a pas été dévoilé. Aux mêmes dates, le Compass devrait ajouter une version électrique à son catalogue et le Renegade fera de même lors de son renouvellement en 2026.

Déception pour la Peugeot 408 et le Renault Austral

Le Jeep Avenger devance le Volkswagen ID. Buzz, sans doute victime de sa popularité et de sa forte exposition médiatique, mais aussi de certains défauts qui n’ont pas échappé à un jury de spécialistes. Le Nissan Ariya complète le podium, son design clivant ayant semble-t-il plutôt joué en sa faveur.

Au chapitre des déceptions, on trouve les marques françaises, notamment Peugeot qui nourrissait légitimement plus d’espoirs avec la 408, une proposition qui hybride les segments et assoit la montée en gamme du Lion. Bel exercice de synthèse, le Renault Austral paie sans doute un caractère trop consensuel et l’absence de version 100 % électrique.

Enfin, les siamois Toyota bZ4X et Subaru Solterra ferment la marche, sans doute trop confidentiels pour le marché européen et arborant un style extérieur trop clivant.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Nomination

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Plus d'articles