Le lion se fend le cœur.

Christophe JACQUELARD

Sujets relatifs :

Le groupe Français PSA, qui a tout de même vendu plus de 2,8 millions de véhicules en 2013 (certes loin derrière le géant Toyota frisant les 10 millions de véhicules), tente ces jours ci de structurer au mieux son futur conseil de surveillance.

Une partie de cartes importante est en effet en train de se jouer. On comprend que la famille Peugeot, qui ne détiendra plus demain que 14% du capital (au lieu de 25% actuellement) au même titre que le chinois Dongfeng et l’état Français, ait tout intérêt à se rapprocher de ce dernier pour éviter de perdre totalement le contrôle du groupe à terme.

Alors qu’un sondage publié hier nous révèle que 69% des Français pensent que l’entrée du groupe chinois Dongfeng et de l’état Français dans le capital du groupe PSA ne permettra pas de le sauver de la noyade, l’heure semble être plutôt à la diplomatie franco-chinoise.

Au centre des débats le nombre de sièges attribués au conseil de surveillance et la proposition (aux chinois) du nom d’un président pour ce conseil incroyable et inédit. On parle beaucoup du nom de Louis Gallois qui, s’il réussissait à former un tandem efficace avec Carlos Tavares, pourrait être le candidat idéal, du moins pour les Français ...

On verra si l’état joue le jeu et s’il arrive à convaincre les actionnaires chinois qui, ne l’oublions pas tout de même, sont bel et bien dans cette histoire les sauveurs du péril bleu blanc rouge.

Nous vous recommandons

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Face au durcissement des contraintes environnementales et des réglementations, les constructeurs automobiles sont force de proposition pour apporter des solutions automatisées aux conducteurs afin de les laisser prendre la route «...

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Plus d'articles