Le loueur de voitures Toosla trouve sa place

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le loueur de voitures Toosla trouve sa place

Toosla continue le développement de sa flotte et de son maillage de stations, avec une récente ouverture à La Défense.

© Toosla

Toosla, spécialiste de la location de voiture de courte durée, réalise au premier semestre 2022 un chiffre d’affaires de près de 3 millions d’euros, en forte croissance, +79%, par rapport à la même période de référence 2021.

« Toosla signe un nouveau semestre de croissance continue depuis sa création. Nous sommes d’autant plus satisfaits que la hausse de 79% intervient après une croissance de 90% au premier semestre 2021 », se réjouit Eric Poncin, président directeur général du loueur de courte durée qui a piloté son introduction en Bourse, tout en reconnaissant que le contexte international troublé et la pénurie de composants électroniques ont parfois entraîné des retards dans la livraison des véhicules.

Un taux d’utilisation des voitures qui peut aller jusqu’à 90%

Une difficulté structurelle de marché que Toosla a réussi à contourner grâce à sa plateforme numérique et son algorithme qui ont permis un taux d’occupation des véhicules élevé, atteignant jusqu’à 90%. De surcroît, Eric Poncin estime que la situation est plutôt à la détente : « Nous sommes sereins pour la suite de l’exercice. Les retards de livraison se résorbent, ce qui nous permettra de répondre à la forte demande de nos clients. Nous venons d’ailleurs d’atteindre le cap symbolique des 600 voitures, contre 240 en moyenne en 2021, un bon présage pour poursuivre au mieux la période estivale qui a très bien démarré et amplifier cette très belle trajectoire ».

Toosla bénéficie de la montée en puissance de ses accords avec Stellantis

Simultanément, Toosla poursuit l’élargissement de son maillage territorial avec l’ouverture de sa 14ème station à Paris, à La Défense premier quartier d’affaires européen, en juillet 2022. Depuis le début de l’année, l’entreprise a déjà ouvert des nouvelles stations à Gare de Lyon (janvier), avenue Montaigne à Paris (février) et Vincennes (mai).

Les accords récemment conclus avec Stellantis vont aussi monter en puissance et Toosla exploite depuis le mois de mai des Jeep Compass Hybrid et des Peugeot 208 et 2008, ce dernier modèle venant étoffer une offre de SUV déjà dense. Le loueur travaille désormais avec 5 marques (BMW, Jeep, Mercedes-Benz, Peugeot et Tesla), contre 3 marques (BMW, Mercedes-Benz et Tesla) en 2021.

Les véhicules électrifiés représentent déjà 30% de la flotte de Toosla

A l’horizon 2025, Toosla confirme viser un chiffre d’affaires de plus de 80 millions d’euros avec une marge d’Ebitda ajusté de 35% et d’une marge de résultat d’exploitation supérieure à 15%. A cette date, sa flotte sera exclusivement composée de véhicules électriques ou hybrides. Actuellement, Toosla indique que 30% des véhicules de de sa flotte sont à faibles émissions, contre 20% en 2021. Les stations parisiennes de l’avenue Montaigne et de Châtelet sont d’ailleurs dédiées aux locations de voitures à énergie alternatives.

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Événement

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Plus d'articles