Le manager acteur de l'équilibre entre stress et performance

François Rotteleur

Sujets relatifs :

Le manager acteur de l'équilibre entre stress et performance

Le manager acteur de l'équilibre entre stress et performance

Selon certains, le stress est l’ennemi de la performance individuelle. Dans le moment présent et même si toutes les professions ne sont pas également impactées par le phénomène, la prise en compte de la question apparait comme l’un des axes permettant d’aider les collaborateurs des entreprises à mieux atteindre les résultats attendus. S’il est vrai que nous sommes tous différents au plan du tempérament face au stress, il n’en est pas moins vrai que le tempérament d’un individu ne fait qu’aider à prédire les moyens qu’il privilégiera pour atteindre son objectif.

Puisque presque tous les tempéraments sont présents dans toutes les catégories socioprofessionnelles, c’est donc bien que la gestion du stress peut se travailler par certains exercices et peut être mieux appréhendée dans certains contextes. L’exemple des métiers d’urgence le montre bien. Ils font partie de ces professions qui ont dû apprendre à composer avec la pression et le travail sous tension, pour ensuite progressivement mieux se maîtriser et agir plus efficacement.

Existe-t-il dès lors des moyens de se protéger, comme des postures ou des attitudes positives à reproduire pour contrecarrer les effets négatifs du stress ? La motivation a-t-elle un impact sur la baisse du stress chez les salariés ? La réponse serait "oui" car plusieurs études ont montré que l’organisme humain est équipé pour lutter contre le stress et peut éviter par lui-même la surchauffe pathologique qui mène à l’accident de santé. Tout le monde n’est pas capable d’auto-déclencher la thérapie mais l’environnement peut y aider. Tout est question de dosage, il existerait des facteurs de protection à l’efficacité reconnue comme le renforcement des liens sociaux, la clarification du sens donné à l’action menée, la pratique de l’exercice physique et le souci du bien-être mental.

Que vous soyez managers ou salariés, le mental est en première ligne lorsqu’il est question de contrecarrer les dégâts liés au stress. Il faut rééduquer le cerveau atteint, afin de l’aider à faire la part des choses, car souvent, dans ce cas, il bloque sur ce qui ne va pas. L’individu « boucle » alors sur un problème sans parvenir à s’en défaire et invite particulièrement lors de son coucher les idées noires qui génèrent des pensées négatives, l’empêchent de dormir et aggravent sa santé du lendemain. Pour se rééduquer ou aider un collaborateur à le faire, une solution simple consiste à rappeler ou à noter pour soi tous les soirs les « petits succès » de la journée passée afin de faire grimper le sentiment de la valeur personnelle au détriment des idées plus sombres. Ce geste est une façon pour l’individu de se réapproprier ses pensées et d’augmenter son sentiment d’efficacité personnelle.

Le niveau de stress croît lorsqu’un individu se sent contraint, incapable d’agir. Dans la vie de tous les jours, mais aussi en entreprise, cela se vérifie au quotidien. Laisser davantage d’autonomie aux collaborateurs c’est augmenter leurs niveaux de confiance, de motivation, de créativité et provoquer ainsi la diminution de leur stress.

Mais si le salarié stressé peut travailler sur son mental, l’entreprise et ses managers ont aussi leur part de responsabilité par leur animation. Les objectifs mal fixés, soit trop élevés et inatteignables, engendrant la démotivation, soit trop bas, étant source d’ennui, peuvent conduire au mal être.

Quand l’environnement de l’entreprise vous parait tendu, un plan d’action anti-stress s’impose peut être et peut alors être mis en place à deux niveaux au plan des salariés et avec la RH. Cette combinaison gagnante fera le lien entre la performance et la motivation des équipes, car booster la motivation a, à coup sûr, un impact économique et peut même aller jusqu’à valoir selon certains un demi-point de rentabilité annuelle.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles