Le marché automobile français poursuit sa dégringolade en octobre 2021

Christophe CARIGNANO
Le marché automobile français poursuit sa dégringolade en octobre 2021

Au total, 118 521 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de France le mois dernier, contre 171 050 en octobre 2020.

© Auto Infos

Après une chute de 20,5 % en septembre, le marché automobile des voitures particulières s'effondre en octobre avec une nouvelle baisse de 30,71 % par rapport à 2020 (37,29 % par rapport à 2019). La crise des semi-conducteurs n'en finit pas de pénaliser l'industrie automobile.

D'après les données fournies par la PFA, à partir des immatriculations recensées par AAA Data, l'effondrement du marché automobile français des voitures particulières s'accélère encore en octobre 2021 avec une baisse de 30,71 % en données brutes par rapport à la même période en 2020 (21 jours en octobre 2021 et 22 jours en octobre 2020) pour un total de 118 521 immatriculations seulement. Rappelons qu'avant la crise de la Covid-19, en 2019, le marché tournait aux alentours de 200 000 unités, soit une dégringolade de 37,29 %. Un vrai gouffre.

Le marché du véhicule utilitaire léger (VUL) est touché dans les mêmes proportions. Avec 30 211 immatriculations au mois d'octobre, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) accuse un repli de 24,61 %.

Aujourd'hui, aucun constructeur n'envisage une sortie de crise à court terme, en tous cas pas avant la mi-2022, ce qui laisse supposer un marché français encore historiquement bas en 2021 alors que les professionnels pensaient initialement avoir subi le plus dur avec les confinements successifs en 2020.

Le marché se rapproche de 2020

Au cumul des dix premiers mois de l'année, le marché français VP ne progresse plus que de 3,08 % par rapport à 2020 avec un total de 1 378 894 immatriculations. Une année de référence marquée par des confinements et par l'arrêt de l'activité. Par rapport à 2019, dernière année de référence, la baisse est de 24,67 % en données brutes. À ce rythme, l'objectif réajusté le mois dernier à 1,7 million d'unités pour l'année 2021 risque d'être difficile à atteindre.

Dans le détail, en octobre 2021, le groupe Stellantis enregistre une baisse de 37,64 %. Si Jeep (+ 34,46 %) a vu ses ventes progresser, toutes les autres marques ont signé des replis significatifs, à l'image d'Alfa Romeo (- 67,84 %), de Citroën (- 36,93 %), de DS (- 18,89 %), de Fiat (- 24,87 %), de Maserati (- 18,18 %), d'Opel (- 66,61 %) et de Peugeot (- 37,57 %). Les ventes du groupe Renault ont également évolué à la baisse (- 28,68 %). Celles de Dacia et d'Alpine ont respectivement progressé de 2,78 % et de 192,86 %. Celles de Renault ont en revanche marqué le pas au mois d'octobre (- 38,14 %).

Les ventes du groupe Volkswagen, premier importateur en France, chutent lourdement de - 40,29 %. Ses marques ont signé des replis significatifs, à l'image d'Audi (- 38,46 %), de Porsche (- 5,49 %), de Seat (- 43,10 %), de Skoda (- 37,68 %) et de Volkswagen (- 45,01 %). Parmi les autres importateurs, seule Hyundai (+ 10,58 %) a vu ses ventes progresser au mois d'octobre. Toutes les autres marques ont vu leurs immatriculations reculer : BMW (- 22,24 %), Mini (- 28,25 %), Lexus (- 27 %), Toyota (- 4,44 %), Ford (- 51,24 %), Nissan (- 36,59 %), Mercedes (- 25,22 %), Smart (- 13,02 %), Kia (- 5,56 %), Volvo (- 28,14 %), Jaguar (- 35,71 %), Land Rover (- 16,84 %), Suzuki (- 27,86 %), Mitsubishi (- 16,74 %).

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles