Le marché automobile français en croissance en octobre malgré de faibles volumes

Le marché automobile français en croissance en octobre malgré de faibles volumes

Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 5,45 % en octobre.

© CGA - Toyota Eragny

En octobre, le marché automobile français des voitures particulières a enregistré son troisième mois consécutif de hausse avec une progression de 5,45 % des immatriculations. Pour autant, il ne faut pas s'emballer puisque les volumes sont très bas et démontrent que la crise est encore bien présente. 

Selon les statistiques fournies par la PFA sur la base des données compilées par AAA Data, le marché français des voitures particulières est dans le vert en octobre, pour le troisième mois consécutif. Pour autant, il ne faut pas imaginer une sortie de crise, mais simplement un regain des livraisons chez certains constructeurs. Seulement 124 982 unités ont été écoulées le mois dernier. On remarque d'ailleurs que du côté des véhicules utilitaires légers, la crise des livraisons demeure. 28 212 véhicules ont été immatriculés, soit une baisse de 6,64 %.

Une croissance de 5,45 % en trompe-l'œil

Par rapport aux années passées, le marché français reste sous l'eau. « Dans un contexte de nouvelle baisse des commandes en septembre et en cumul depuis le début de l’année, l’année 2022 est, à date, inférieure en volume à 2020. En cumul, le marché s’établit à - 10,29 % par rapport à 2021, - 33,81 % par rapport à septembre 2019 et - 32,41 % en cumul avec quasiment 600 000 véhicules "perdus" sur un cumul annuel », confirme Julien Billon, directeur général de AAA Data. Et d'ajouter : « Il est impossible d’analyser cette croissance du marché sans tenir compte d’un effet de base avec un volume d’octobre 2021 très bas (octobre 2019 : 188 000, octobre 2020 : 171 000, octobre 2021 : 118 000) ».

Les marques françaises toujours en baisse

La crise des semi-conducteurs ou encore l'allongement des délais de livraisons pèse encore sur le marché français. Les immatriculations des marques françaises accusent un nouveau repli au mois d'octobre. Stellantis affiche une baisse de - 4,42 %. Si les ventes de la marque Opel ont fait un bond de 55,29 %, celles de Peugeot (- 2,01 %), de DS (- 7,7 %), de Fiat (- 8,77 %), de Citroën (- 13,79 %), de Jeep (- 60,82 %) et d'Alfa Romeo (- 298,9 %) ont marqué le pas.

De son côté, le groupe Renault accuse, lui, un recul de - 5,64 %. Si les ventes des marques Alpine et Dacia ont respectivement progressé de 1,22 % et de 3,64 %, celles de Renault ont baissé de 10,15 %.

Les importateurs en forte hausse

La hausse du marché du mois d'octobre est à mettre au crédit des marques importées. Certaines d'entre elles ont très certainement bénéficié d'un regain de livraisons. Les immatriculations du groupe Volkswagen ont progressé de 26,65 %. À l'exception de Seat (- 25,71 %), les ventes des marques Cupra (+ 89,21 %), Volkswagen (+ 45,6 %), Audi (+ 25,63 %), Skoda (+ 1,65 %) et la marque Porsche (+ 0,92 %) ont fait des bonds significatifs durant cette période.

D'autres marques importées ont également bénéficié de cette embellie des livraisons, à l'image du groupe BMW (+ 8,08 %). Si les immatriculations de la marque Mini ont baissé (- 0,49 %), celles de BMW ont augmenté de 12,54 %.

Parmi les autres marques importées, certaines d'entre elles ont signé de bons résultats, à l'image de Jaguar (+ 87,04 %), de Tesla (+ 83,21 %), de Toyota (+ 55,15 %), de Ford (+ 52,75 %), de Nissan (+ 15,41 %), e Volvo (+ 9,42 %), de Kia (+ 5,25 %), de Mercedes (+ 2,32 %) et de Mitsubishi (+ 0,53 %).

Les ventes des marques Smart (- 42,51 %), Suzuki (- 36,8 %), Lexus (- 31,51 %), Land Rover (- 18,42 %) et Hyundai (- 2,62 %) ont en revanche marqué le pas au mois d'octobre.

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles