Le marché automobile français repart en juin

Hélène Faucher
Le marché automobile français repart en juin

Le marché automobile français repart en juin

Dopé par l’arrivée imminente de WLTP, le marché automobile français bondit de 8,3 % en juin 2018 et de 5,6 % sur le premier semestre.

Selon les chiffres du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), les ventes de véhicules neufs (VP et VUL) ont bondi de 8,3 % avec 300 307 immatriculations. Ces bons résultats sont dus principalement aux véhicules particuliers, qui atteignent 252 222 unités à 9,2 % d’augmentation en juin 2018. Une hausse qui s’explique en grande partie par l’arrivée de WLTP en septembre 2018. Une échéance qui pousse les constructeurs à multiplier les immatriculations cet été. Les VUL sont moins touchés par le phénomène ; ils atteignent 48 082 unités sur le mois de juin 2018, soit 3,7 % d’augmentation.

Sur les six premiers mois de l’année, on enregistre 1 429 421 véhicules légers neufs, soit une hausse de 5,6 % si l’on se base sur les jours ouvrés comparables. Parmi ces immatriculations, on compte 1 188 156 VP (5,5 % d’augmentation) et 241 265 VUL (5,9 % de hausse).

De son côté, le marché du véhicule d’occasion se maintient à 1,1 % de croissance sur le mois de juin 2018, à 513 475 VP. Sur les six premiers mois de 2018, ce marché atteint 2 865 843 unités, soit une hausse de 1,5 %.

Les constructeurs français se démarquent

Côté marques, les constructeurs français prennent l’avantage. Sur le premier semestre 2018 (VP + VUL), PSA affiche une croissance de 16,5 % par rapport à 2017. Le groupe Renault quant à lui est à 5,8 %, boosté par les excellents chiffres de Dacia (+ 20 % à 78 383 unités). Chez les constructeurs étrangers, c’est le groupe Hyundai (Hyundai et Kia) qui tire son épingle du jeu à + 22 %, suivi de près par FCA, qui affiche + 14 %. Le groupe Volkswagen se maintient à 2,2 % de croissance grâce aux belles performances de Seat (+ 18 %) et Skoda (+ 22 %). C’est plus compliqué du côté de Nissan, qui accuse une baisse de 15 % et pour Ford, à – 2 %.

Nous vous recommandons

Marché flottes : un premier semestre 2022 décevant et inquiétant

Marché flottes : un premier semestre 2022 décevant et inquiétant

Composante d'un marché automobile français en décrépitude, le canal des ventes flottes est loin d'être bien portant. Selon les données de l'Arval Mobility Observatory, les immatriculations BtoB ont plongé de 17,5 % sur un an, à 359...

Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Le top 10 des voitures les plus vendues aux entreprises en France en juin 2022

Le top 10 des voitures les plus vendues aux entreprises en France en juin 2022

Vous avez 7 chances sur 10 de voir votre voiture abîmée si vous la garez dans la rue…

Etude

Vous avez 7 chances sur 10 de voir votre voiture abîmée si vous la garez dans la rue…

Plus d'articles