Le marché automobile français toujours à la peine en novembre

Le marché automobile français toujours à la peine en novembre

Le marché automobile français toujours à la peine en novembre

La baisse des ventes de voitures neuves n’a pas été enrayée au mois de novembre. Selon les derniers chiffres du CCFA, le marché français a reculé de 4,7% sur un an.

Le marché automobile français poursuit sa lente agonie. Le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) relève dans son baromètre mensuel une baisse de 4,7% des immatriculations le mois dernier par rapport à novembre 2017. En volume, ce sont 171 611 véhicules particuliers qui ont été immatriculés. Ainsi, pour le troisième mois consécutif, les ventes de voitures particulières neuves dans l’Hexagone sont en baisse (-12,8% en septembre et -1,52% en octobre).

Paradoxalement, le marché des véhicules utilitaires légers connaît un nouveau mois de croissance. Ainsi, avec 40 030 immatriculations enregistrées, celui-ci a progressé de 3,1% sur un an.

Les marques étrangères plus touchées

En détails, les constructeurs français résistent mieux que les constructeurs étrangers. Les immatriculations des premiers ont diminué de 4,23% en novembre contre 5,22% pour les seconds. Mais de fortes disparités apparaissent selon les marques.

Le groupe Renault a enregistré une baisse de 12,34% de ses ventes, plombées par les piètres performances de la marque Renault (-25,21%) au moment même où Dacia enregistrait un bond de 34,75% de ses immatriculations. Les livraisons de PSA ont, elles, augmenté de 1,90%, portées par la bonne santé des marques Citroën (10,71%) et DS (1,08%) alors que Peugeot (-1,31%) et Opel (-3,27%) reculaient.

Chez Nissan, les ventes ont chuté de 55% le mois dernier. FCA (Fiat-Chrysler) enregistre une baisse de 14% et Ford de 12%. Les immatriculations de BMW régressent de 7%. Le groupe Volkswagen limite les dégâts avec un recul de seulement 0,7% tandis que les ventes de Toyota décollent de 20%.

Nous vous recommandons

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Le mois dernier, la demande de voitures particulières neuves au sein l'UE a connu une perte de vitesse semblable à celle de juillet avec un repli de 23,1 %. S’établissant à 718 598 unités, septembre 2021 marque même le plus faible...

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

Plus d'articles