Le marché automobile VP en recul de 27,28 % en mai par rapport à 2019

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

,
Le marché automobile VP en recul de 27,28 % en mai par rapport à 2019

Le marché automobile VP en recul de 27,28 % en mai par rapport à 2019

Sur une base de comparaison par rapport à l’année 2019, le marché automobile français des voitures particulières peine à retrouver un niveau normal. Il affiche une baisse de 27,28 % par rapport à cette période hors Covid.

Le troisième confinement n’ayant été levé que le 22 mai dernier, le marché automobile reste encore très perturbé puisque les concessions automobiles n’étaient ouvertes que sur rendez-vous.

D’après les données de AAA Data fournies par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché français des voitures particulières enregistre une baisse de 27,28 % pour un total de 141 041 immatriculations si l’on prend comme référence l’année 2019, dernière période connue et non perturbée par la crise sanitaire et les confinements (19 jours en mai 2021 et 20 jours en mai 2019). Une base de référence classique par rapport à mai 2020 donnerait une hausse de 46,45 % en données brutes, ce qui ne correspond pas du tout à la réalité du marché français.

Côté véhicules utilitaires légers, le marché français affiche une baisse de 12,37 % pour un total de 36 050 unités immatriculées.

Une baisse de 22,69 % sur cinq mois par rapport à 2019

Au cumul des cinq premiers mois de l’année 2021, le marché français VP enregistre une baisse de 22,69 % par rapport à 2019 avec un jour ouvré en moins (103 jours) pour un total de 723 258 véhicules immatriculés.

Les marques françaises fortement impactées (- 35,01 %)

Les groupes français enregistrent une baisse de 35,01 % pour une part de marché de 56,73 %. Le groupe Stellantis affiche un repli de 39,84 %. Toutes les marques ont signé des ventes en baisse : Alfa Romeo (- 44,98 %), Citroën (- 41,76 %), DS (- 24,8 %), Fiat (- 53,78 %), Jeep (- 3,58 %), Maserati (- 73,91 %), Opel (- 51,89 %), Peugeot (- 35,06 %).

De son côté, le groupe Renault affiche un recul de 27,78 %. Dans le détail, les ventes d’Alpine plongent de 77,26 %. Celles de Dacia et de Renault reculent respectivement de 27,8 % et de 27,36 %.

Repli de 13,85 % du côté des marques étrangères

Comme le mois dernier, le repli est moindre du côté des marques étrangères, avec une baisse maîtrisée de 13,85 % par rapport à la période de référence 2019.

Le groupe Volkswagen affiche baisse de 3,51 % seulement. Ses différentes marques ont connu des fortunes diverses : Audi (- 5,4 %), Porsche (- 22,3 %), Seat (- 3,84 %), Skoda (- 1,93 %) et Volkswagen (- 5,24 %). À l’exception de Mini (+ 19,09 %), de Hyundai (+ 7,99 %) et de Volvo (+ 5,98 %), toutes les marques ont signé des ventes en baisse : BMW (- 27,84 %), Lexus (- 31,76 %), Toyota (- 13,06 %), Ford (- 42,1 %), Nissan (- 54,73 %), Mercedes (- 36,32 %), Smart (- 81,71 %), Kia (- 16,79 %), Jaguar (- 28,57 %), Land Rover (- 20,13 %), Suzuki (- 26,1 %), Mitsubishi (- 84,14 %).

Nous vous recommandons

Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Mazda vient de présenter sa nouvelle Mazda 2 Hybrid. Une technologie « full hybrid » qui fait son entrée au sein de la marque, sur un modèle au style très proche de la Toyota Yaris dont elle est issue.Mazda introduit la technologie...

06/12/2021 | ConstructeursMazda
Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

En bref

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Vidéo

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Plus d'articles