Le marché de l'occasion reprend des couleurs

Victoire de Faultrier-Travers
Le marché de l'occasion reprend des couleurs

Le marché de l'occasion reprend des couleurs

Au mois de mai, le marché de l’occasion enregistre 317 026 transactions, soit une baisse de 34,3 % par rapport à 2019. De son côté, le marché du véhicule neuf accuse une perte de 50,3 %. Le rapport VO/VN est ainsi de 3,29.

Comme l’a annoncé Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24, dans le précédent baromètre, le mois de mai a connu une « embellie avec le déconfinement progressif, sans atteindre les volumes de l’année passée ». Ainsi, 317 026 véhicules d’occasion ont été immatriculés au cours du mois de mai, soit une perte de 34,3 % de volume. Cependant, AutoScout24 note une amélioration et un signe positif de reprise comparé à la baisse des mois de mars et avril (respectivement de – 35,2 % et – 77,3 %),

En ce qui concerne l’évolution par marque, Renault retrouve la première place avec 64 187 unités écoulées, soit 20,25 % de part de marché et un recul de 34,64 % par rapport à mai 2019. De son côté, Peugeot regagne la deuxième place avec 58 075 immatriculations recensées au mois de mai, soit 18,32 % de PDM (– 34,44 % par rapport à mai 2019). Enfin, Citroën clôt le top 3 des ventes avec 36 325 unités cumulées et 11,46 % de part de marché (soit un recul de 38,34 % par rapport à mai 2019).

Une tendance générale du marché toujours en baisse

Le segment des très jeunes occasions enregistre une hausse de part de marché de 14,5 %. De son côté, le marché des véhicules plus anciens, de 11 à 15 ans, attire les acheteurs et affiche une progression de part de marché de 5,9 % ; une hausse qui va même jusqu’à 18 % pour les plus de 16 ans. Cependant, en valeur absolue, tous les segments d’âge diminuent.

Même constat du côté des motorisations. Le gazole reste préféré avec 184 138 unités comptabilisées et 58,08 % de part de marché mais affiche un recul de 38,36 % par rapport à mai 2019. L’essence enregistre 124 770 unités et 39,36 % de PDM, mais accuse un retrait de 28,54 % par rapport à 2019. Enfin, l’hybride et l’électrique affichent respectivement 5 587 et 1 290 unités, soit un recul de plus de 10 % chacune par rapport à mai 2019.

Vincent Hancart commente : « Le mois de mai montre une belle reprise puisque le marché de l’occasion retrouve un niveau équivalent à celui du mois de mars alors que le confinement vient d’être partiellement levé et qu’un certain temps est nécessaire entre l’achat et l’immatriculation. Selon nos prévisions, le mois de juin 2020 devrait dépasser juin 2019. »

Nous vous recommandons

La calibration des ADAS doit passer par l’atelier

La calibration des ADAS doit passer par l’atelier

Rares sont aujourd’hui les fabricants d’équipement de garage qui n’intègrent pas à leur catalogue un matériel de contrôle et de calibration des ADAS. Certains d’entre eux, plus rares, proposent sur le marché ce type de...

14/01/2022 | Après-venteOutillage
Renault rassure les places de marché

Renault rassure les places de marché

Nokian se donne les moyens de sortir de la route

Nokian se donne les moyens de sortir de la route

Speedy souhaite doubler son maillage au Maroc d'ici 2025

Speedy souhaite doubler son maillage au Maroc d'ici 2025

Plus d'articles