Le marché des entreprises a mieux résisté que le marché VN global en 2020

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

, ,
Le marché des entreprises a mieux résisté que le marché VN global en 2020

Le marché des entreprises a mieux résisté que le marché VN global en 2020

Sous l’effet de la crise sanitaire et des confinements, ayant troublé les flux de production des constructeurs et les activités commerciales des points de vente, le marché du véhicule d’entreprise déplore un repli de 16,5 % en 2020. Le segment a néanmoins mieux tenu le choc que le marché VP + VUL global qui atterrit à - 23,8 % en France en 2020.

À l’issue d’une année noire, marquée par une double crise, sanitaire et économique, les données compilées par l’Arval Mobility Observatory pointent qu’il n’y a pas eu de miracle pour le marché du véhicule d’entreprise en France. Toutefois, le segment, intrinsèquement plus sujet à des cycles de renouvellement plus planifiés, a mieux résisté que le marché global, davantage impacté par la confiance des consommateurs et l’indice du pouvoir d’achat. Pour les experts de l’Arval Mobility Observatory, cinq points saillants méritent d’être mis en exergue.

1/ Presque 150 000 unités en moins

149 376 : comme le nombre d’immatriculations (VP + VUL) qui auront manqué en 2020 pour faire aussi bien que le marché en 2019. Avec 253 jours ouvrés (contre 251 en 2019), le nombre d’immatriculations réalisées par les entreprises, les administrations et les loueurs longue durée a atteint 755 223 VP + VUL, en baisse de - 16,51 %. C’est 7,3 points de mieux que le marché automobile français dans son ensemble, qui affiche un repli de - 23,81 %.

2/ L’électrification est en marche

13,52 % : c’est la part de marché en entreprise des véhicules électrifiés en 2020 (VP + VUL 100 % électriques et hybrides, soit un total de 102 164 unités).
Dans la famille des électrifiés, ce sont les hybrides rechargeables qui font la course en tête. Il s’est en effet immatriculé l’année dernière davantage d’hybrides rechargeables (32 490 VP + VUL) que de 100 % électriques (29 782 unités). L’engouement pour les modèles hybrides rechargeables s’illustre à travers l’explosion de la demande sur douze mois (+ 276 %), alors que les modèles 100 % électriques affichent une progression de + 42,94 %, certes à deux chiffres. « Pour ancrer leur expansion dans le temps, ces motorisations devront toutefois continuer à bénéficier des incitations publiques à l’achat ou à la location, sous peine de voir leur intérêt baisser », estiment sans surprise les experts de l’Arval Mobility Observatory.

3/ La part des motorisations essence a dévissé en 2020

- 31,08 % : comme la baisse des immatriculations VP + VUL essence en 2020 sur le segment des entreprises. L’essence est la grande perdante de cet exercice si particulier, puisque cette motorisation aura perdu en l’espace de douze mois près de 4 points de part de marché. Elle termine l’exercice à 18,54 % de part de marché, après avoir connu un pic historique à 22,45 % au dernier trimestre 2019. Sur un an, le monde de l’entreprise, des administrations et de la location longue durée a immatriculé 139 985 VP + VUL essence (soit 63 073 unités de moins qu’en 2019).

4/ Le diesel plie mais ne rompt pas encore

227 400 : c’est le nombre de VP diesel immatriculés en 2020 sur le marché des entreprises. Le recul atteint - 26,12 %, pour une part de marché de 50,7 %. Jadis motorisation « reine » des parcs automobiles d’entreprise, le diesel a toutefois réussi à limiter la casse en n’abandonnant que 3,2 points de part de marché sur l’ensemble du marché des VP et des VUL entreprises (à 67,62 %).

5/ Belle résistance du segment des VUL

306 734 : il s’agit du total des immatriculations de VUL sur le segment des entreprises en 2020. Un résultat en recul de - 14,97 %, qui traduit une certaine résistance de ce segment de marché puisque, dans le même temps, les immatriculations de VP ont, elles, affiché un repli de - 17,54 % (448 489 unités). « Un marché de l’utilitaire dynamique est souvent synonyme d’une activité économique qui tient le cap. C’est peut-être un point d’espoir pour la relance économique tant attendue dans le pays », concluent les experts de l’Arval Mobility Observatory.

Les Tops 5 de l’année 2020

VP : top 5 des marques les plus vendues en France sur le périmètre B to B
1/ Peugeot
2/ Renault
3/ Citroën
4/ Volkswagen
5/ Mercedes-Benz

JPEG - 5.6 Mo
Peugeot déloge Renault de la première place des marques les plus vendues sur le marché français des flottes. © PSA

VP : top 5 des modèles les plus vendus en France sur le périmètre B to B
1/ Renault Clio
2/ Peugeot 208
3/ Peugeot 3008
4/ Peugeot 308
5/ Citroën C3

VUL : top 5 des marques les plus vendues en France sur le périmètre B to B
1/ Renault
2/ Peugeot
3/ Citroën
4/ Ford
5/ Mercedes-Benz

VUL : top 5 des modèles les plus vendus en France sur le périmètre B to B
1/ Renault Master
2/ Renault Kangoo
3/ Peugeot Partner
4/ Citroën Berlingo
5/ Renault Trafic.

Nous vous recommandons

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

LeasePlan publie son Car Cost Index 2021. Une sixième édition riche d'enseignements : selon les données, les véhicules électriques sont désormais parfaitement compétitifs en termes de coûts totaux de détention par rapport aux...

21/10/2021 | TCOVéhicule électrique
Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Plus d'articles