Le marché des VP en Europe toujours en baisse au mois de juin

Le marché des VP en Europe toujours en baisse au mois de juin

Avec 886 510 unités immatriculées, le mois de juin 2022 s’inscrit comme le mois de juin le plus bas, en termes de volume, depuis 1996.

© Christian Wiediger/Unsplash

Les immatriculations de voitures particulières au sein de l’Union européenne poursuivent leur tendance au repli avec une variation de - 14 % au premier semestre 2022. Néanmoins, le recul est moindre en juin 2022 qu’au cours des derniers mois avec - 15,4 %.

Le marché européen se redresse un peu mais ne se relève pas pour autant, comme en témoignent les chiffres émis par l’ACEA. Les problèmes de pénurie de semi-conducteurs sur la chaîne d'approvisionnement, impactant négativement la production de véhicules neufs, induisent en effet un nombre de VP vendus en Europe se plaçant toujours sous la barre du million d’unités. Avec 886 510 unités immatriculées (soit environ - 15 % sur un an), le mois de juin 2022 s’inscrit même comme le mois de juin le plus bas, en termes de volume, depuis 1996.

Comparé aux autres mois du début de l’année 2022, cette période de juin enregistre toutefois les meilleures performances, juste devant mars et ses 844 187 mises à la route. Au total, en englobant près 4,6 millions d'unités, les six premiers mois de 2022 ont ainsi vu les immatriculations de voitures neuves dans l'UE diminuer de 14 % par rapport au premier semestre 2021. Au mois de juin 2022, sur les quatre principaux marchés de l'UE, c’est l'Allemagne qui a souffert de la plus importante dégringolade (- 18,1 %), suivie de l'Italie (- 15 %) et de la France (- 14,2 %). Inversement, le marché de l’Espagne est parvenu à se maintenir avec une décroissance à seulement un chiffre (- 7,8 % précisément).

Renault et Mercedes-Benz dans le vert

Comme dans chacun de ses rapports mensuels, l’ACEA fournit également un tableau récapitulatif des constructeurs ayant le plus immatriculé. En juin 2022, et comme depuis presqu’un an, on note que le groupe Volkswagen s’affiche toujours en tête avec 277 269 unités vendues. Pour autant, sa croissance apparaît en berne avec un taux d’évolution à - 22,3 % sur un an. Deuxième du classement, le groupe Stellantis restreint quant à lui son repli à - 17 %.

Sur la dernière marche du podium, l’autre constructeur tricolore Renault Group fait, de son côté, bien mieux en demeurant stable à - 0,04 %. Il est porté par la marque Dacia et ses presque 30 % de progression entre juin 2021 et juin 2022. Rare entité à positionner son curseur dans le positif, Mercedes-Benz se fixe à + 4,2 %, établissant ses ventes de juin 2022 à presque 50 000 immatriculations.

Nous vous recommandons

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

L’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev) a récemment publié une mise à jour de l’Observatoire de la qualité des services de recharge accessibles au public. Bonne nouvelle : le...

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Plus d'articles