Le marché du véhicule d’occasion chute de 11,5 % en novembre

Le marché du véhicule d’occasion chute de 11,5 % en novembre

En un an, le marché du VO français est passé de 461 217 à 408 356 immatriculations, soit une baisse de 11,5 %.

AutoScout24 vient de publier son rapport pour le mois de novembre 2022. La plateforme observe de nouveau un recul de 11,5 % des ventes sur le marché des véhicules d'occasion.

Avec 408 356 immatriculations le mois dernier, contre 461 217 en novembre 2021, le marché du véhicule d’occasion enregistre une baisse de 11,5 % sur le territoire national. « La moins importante de ces six derniers mois », nuance Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France. Un moindre mal, donc, en comparaison avec un mois d’octobre en repli de 14,6 %. « Pas de quoi crier victoire pour autant car les volumes sont encore loin du niveau normal du marché avant la crise sanitaire liée au Covid-19 (- 11,8 % par rapport à novembre 2019) », ajoute-t-il.

Conséquence du rallongement des délais de livraison des véhicules neufs et de l’augmentation de leur prix à la vente, les prix des véhicules d'occasion continuent de grimper eux aussi. AutoScout24 enregistre une hausse de 1,7 % par rapport au mois d’octobre et de + 14,7 % par rapport au début de l’année. Les marques françaises sont toujours en léger retrait – environ 1,4 % par rapport à la tendance moyenne du marché. Après une légère contre-performance, DS reprend des parts de marché avec une augmentation de 3,5 %. De son côté, Dacia progresse de 11 % en part de marché.

Offre thermique vs électrique

L’offre diesel représente encore plus de la moitié des immatriculations (50,9 %), même si elles ont perdu - 6,1 % en part de marché en un an. 53 % des véhicules vendus en occasion sont âgés de plus de dix ans. En comparaison, les occasions de plus de 16 ans progressent de 24,2 % en part de marché et de + 10 % en volume.

En parallèle, l’offre de véhicules électriques représente 2,4 % des annonces publiées sur AutoScout24 mais un tiers de ces annonces concernent des véhicules de moins d’un an et donc dans des tranches de prix élevé. La valeur moyenne d’une voiture électrique atteint 42 730 euros. La Renault Zoe reste le modèle électrique le plus vendu en France mais son volume global diminue de 27,9 %. Les nouveaux modèles électriques font leur apparition sur ce segment comme la Tesla Model 3 qui prend la deuxième place à la Peugeot 208. Même si des offres sont disponibles, le nombre de recherches sur ce type de véhicule ne sont pas encore significatives. Ces recherches correspondent exactement aux achats réalisés (1,29 % du marché en novembre 2022). Comme indiqué plus haut, ces véhicules sont en général jeunes et encore assez chers.

Nous vous recommandons

Focus sur le marché norvégien et ses 80 % de voitures neuves électriques

Focus sur le marché norvégien et ses 80 % de voitures neuves électriques

Le marché norvégien du véhicule neuf est non seulement le plus électrifié au monde, mais il figure parmi les rares à afficher une progression de 25 % entre 2019 et 2022.La Norvège est souvent citée comme le pays le plus en avance en...

Aramis Group se dote d’un deuxième centre de reconditionnement de VO au Royaume-Uni

Aramis Group se dote d’un deuxième centre de reconditionnement de VO au Royaume-Uni

Etiennette Savart rejoint Aramisauto

Nomination

Etiennette Savart rejoint Aramisauto

L’Alliance des Mobilités pour le maintien des trottinettes partagées à Paris

L’Alliance des Mobilités pour le maintien des trottinettes partagées à Paris

Plus d'articles