Le marché du véhicule d'occasion poursuit sa baisse

Victoire de Faultrier-Travers

Sujets relatifs :

,
Le marché du véhicule d'occasion poursuit sa baisse

Le marché des voitures d’occasion accuse un nouveau mois de repli en octobre (-14,6 %, avec 431 428 transactions).

© Didgeman / Pixabay / CC

Avec 431 428 immatriculations au mois d'octobre, le marché VO affiche un recul de 14,6 % par rapport à la même période en 2021. 

Contrairement au marché du véhicule neuf qui reprend des couleurs, celui de l'occasion cumule une baisse de 14,3 % depuis le début de l'année par rapport à 2021, et de 10,6 % par rapport à 2019. Le mois d'octobre s'inscrit dans la lignée avec 431 428 unités écoulées, soit une chute de 14,6 % par rapport à la même période en 2021. Le rapport VO/VN remonte ainsi à une valeur de 3,45. Dans le détail, les marques françaises perdent du terrain en part de marché. Renault accuse une baisse de 2,7 %, Peugeot de 2,8 % et Citroën de 3,3 %. En revanche, les marques allemandes premium évoluent à la hausse, comme BMW (+ 1,7 %) ou Mercedes (+ 2,8 %). La part de marché d'Audi est légèrement en baisse, mais reste supérieure à la moyenne avec - 0,5 %. Globalement, la plupart des marques généralistes affichent une perte en termes de part de marché, à l'exception de Toyota, Skoda ou encore Kia et Hyundai. Si l'on regarde de près l'évolution par âge, le segment des jeunes occasions d’un an et moins est toujours en recul, avec une baisse de 28,4 % en octobre. Le segment des 2-5 ans voit également sa part de marché se réduire de 5,5 %. Les segments des 11-15 ans et plus de 16 ans séduisent toujours plus, et affichent une augmentation respective de leur part de marché de + 5,7 % et + 23,7 %.

Par ailleurs, les occasions diesel constituent encore plus de la moitié des immatriculations (50,9 %), mais perdent encore en part de marché (- 6,4 %), au profit des motorisations essence, qui progressent de 7,8 %. Comme les mois précédents, les hybrides et électriques reculent en volume (respectivement - 12 % et - 16,2 %). Enfin, les prix des véhicules d'occasion sont encore en hausse au mois d'octobre (+ 2,5 % par rapport à septembre), soit une hausse de 12,8 % depuis le début de l'année. « En octobre, on ne note pas d’amélioration sur le marché du véhicule d’occasion qui, malheureusement, reste en ligne avec les mois précédents. Le déficit par rapport à la période pré-covid s’est creusé de 100 000 unités, soit - 18,9 %. Le manque de véhicules dans les tranches d’âge les plus jeunes a affecté les motorisations électrifiées qui ne progressent plus ; les véhicules électriques perdant même des parts de marché pour la première fois. Cette tendance va à l’encontre des dernières décisions de la Communauté européenne d’interdire la vente de véhicules neufs thermiques à l’horizon 2035 », commente Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France.

Nous vous recommandons

Enchères VO se lance dans la modélisation 3D

Enchères VO se lance dans la modélisation 3D

L'un des principaux opérateurs français de la vente aux enchères de véhicules d'occasion dévoile son projet de reconstitution de véhicules en 3D.Pour mémoire, Enchères VO s’occupe de la cotation, de l’accompagnement commercial...

30/11/2022 | Technologie
Leboncoin étoffe ses services dédiés aux véhicules d’occasion

Leboncoin étoffe ses services dédiés aux véhicules d’occasion

Aramisauto allonge ses contrats de LOA pour abaisser les mensualités

Aramisauto allonge ses contrats de LOA pour abaisser les mensualités

Ewigo se dote d'un nouveau site internet

Ewigo se dote d'un nouveau site internet

Plus d'articles