Le marché flotte plombé par la crise des semi-conducteurs

Le marché flotte plombé par la crise des semi-conducteurs

Pour la seconde année consécutive, le marché entreprise a clôturé sur une baisse en 2021.

© Drew Dau/Unsplash

Pour la seconde année consécutive, le marché des ventes automobiles aux entreprises s’affiche en repli, en 2021. Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, il accuse même une baisse de 11 % par rapport à 2019.

Accusant crises sur crises, le créneau des ventes flotte s’enlise. Après la crise sanitaire de 2020, l’année 2021 a été marquée par une pénurie de matière première et notamment d’éléments électroniques. Un manque qui a eu un sévère impact sur l’industrie automobile déjà fragilisé en rallongeant les délais de livraison de véhicules neufs. Résultat : « Pour la seconde année consécutive, le marché entreprise a clôturé sur une baisse en 2021 », annonce l’Arval Mobility Observatory.

Selon les chiffres avancés par l’observatoire, il s’est même immatriculé 805 941 VP+VUL en flotte, soit 98 650 unités de moins qu’en 2019 et un recul de - 10,9 % par rapport à cette période de référence pré-covid. Et ce, malgré trois jours ouvrés de plus – 254 contre 251 jours en 2019. Le marché des pros fait toutefois mieux que 2020, où il manquait à l’époque 149 376 mises à la route VP et VUL. En se penchant dans le détail de la typologie des véhicules, on constate que les immatriculations de VP se rétractent de - 11 % (avec 483 560 unités) tandis que les ventes de VUL, un peu plus résistants, ne décroissent que de - 10,6 % (pour 322 381 unités).

Envolée des immatriculations d’hybrides

Côté énergies, la comparaison avec 2019 met en exergue un véritable boom des motorisations hybrides. En 2021, les immatriculations totales d’hybrides en flotte ont en effet atteint 138 053 unités (VP+VUL), soit une progression de 271,5 % portée en grande majorité par les hybrides rechargeables qui bondissent de 679,3 % avec 67 332 immatriculations VP+VUL. À peine plus nombreux (70 721 VP+VUL), les hybrides simples n’enregistrent, eux, qu’une augmentation de près de 148 %. Grâce à cette popularité grandissante, la part de marché totale des véhicules électrifiés en 2021 en entreprise s’élève désormais à plus de 22 % ! Un record quand on se rappelle qu’à fin 2020, elle frôlait les 14 % mais ne dépassait pas 6,5 % en 2019.

En conséquence, les motorisations thermiques plongent, à commencer par le mal-aimé diesel. Sur les douze mois de 2021, les ventes de cette énergie fossile chutent de presque 29 %, s’établissant à 456 425 immatriculations VP+VUL. Sur le seul segment des VP, c’est même une dégringolade de 44 % qu’enregistre le gazole. Quant aux immatriculations essence, elles rétrogradent de plus de 21 % sur l’ensemble de 2021 avec 159 910 unités vendues, VP et VUL confondus.

Parts de marché des différentes énergies en flotte en 2021
VP+VUL VP seuls
Essence 19,8 % 29,4 %
Diesel 56,6 % 35,5 %
Electrique 5,3 % 6,7 %
Hybrides 17,1 % 27,2 %

Nous vous recommandons

Mini : les modèles électrifiés privilégiés par la clientèle en 2021

En bref

Mini : les modèles électrifiés privilégiés par la clientèle en 2021

Marque de BMW Group, le constructeur britannique Mini a réalisé une bonne année 2021 avec des ventes de véhicules électriques légèrement supérieures à celles de véhicules thermiques.Mini a réalisé un très bel exercice 2021. L'an...

Location longue durée (LLD) : un bilan 2021 positif et des ambitions pour 2022

Location longue durée (LLD) : un bilan 2021 positif et des ambitions pour 2022

56% des Français prêt à payer plus pour une voiture neuve moins polluante

Etude

56% des Français prêt à payer plus pour une voiture neuve moins polluante

Top 10 des véhicules électriques les plus vendus aux flottes par segments

Top 10 des véhicules électriques les plus vendus aux flottes par segments

Plus d'articles