Le mois de décembre en hausse n’a pas suffi à redresser le marché du VP Europe en 2022

Le mois de décembre en hausse n’a pas suffi à redresser le marché du VP Europe en 2022

Les volumes cumulés pour l’ensemble de l’UE en 2022 s'élèvent à 9,3 millions d'unités, le niveau le plus bas depuis 1993.

Selon les chiffres communiqués par l’ACEA, les immatriculations de voitures particulières neuves en Europe ont augmenté de presque 13 % en décembre 2022. Marquant le cinquième mois consécutif de croissance, cette performance n’a toutefois pas permis de passer le bilan de l’année 2022 dans le positif, celui-ci restant bloqué à - 4,6 %.

Poursuivant la dynamique de reprise entamée depuis août, le mois de décembre 2022 a enregistré des immatriculations de voitures neuves en hausse de 12,8 % au sein de l'Union européenne avec presque 900 000 VP neufs vendus d'après l'ACEA. Le douzième mois de l’année s’inscrit ainsi comme le meilleur en termes de mises à la route, devant juin et ses 886 500 unités.

Malgré ce résultat positif, seuls deux des quatre grands marchés européens affichent une évolution positive en décembre 2022. Les marchés automobiles allemand et italien ont ainsi connu une fin d'année particulièrement solide avec des augmentations à deux chiffres, respectivement de 38 % et 21 %. À l’inverse, l'Espagne a vu ses immatriculations reculer de 14 % tandis que la France est restée stable (- 0,1 %). Au global de l’année 2022, l’Italie plonge cependant à presque - 10 %, la France s'écroule à environ - 8 % et l’Espagne s’établit à - 5,4 %. Seul l’Allemagne termine l’exercice dans le vert (+ 1 %).

Un bilan annuel toujours ombrageux

À l’image de la tendance suivie par trois des quatre principales régions, les ventes de voitures particulières de l'Union européenne en 2022 se sont contractées, finissant l’année à - 4,6 %.

Il faut dire que la pénurie de composants au premier semestre a impacté durablement le marché et les livraisons de véhicules. Les volumes cumulés pour l’ensemble de l’UE s'élèvent ainsi à 9,3 millions d'unités, le niveau le plus bas depuis 1993 (qui comptait alors 9,2 millions d'unités). Le deuxième semestre de 2022 s’étant montré plus clément, une légère éclaircie est toutefois à espérer pour 2023. À condition qu’aucun nouvel imprévu ne vienne perturber le cours du marché automobile qui peine à retrouver ses taux de mises à la route d’antan.

Les marques premium ont la cote

Sur la fin d’année 2022, les marques allemandes premium se sont également illustrées, le groupe généraliste Volkswagen (éternel premier parmi les constructeurs) progressant de 22 % sur un an tandis que son entité Audi gagne + 35 %.

Le groupe BMW, lui, enregistre une variation de + 24 % en décembre 2022 quand Mercedes-Benz avoisine les 10 %, prouvant que le haut de gamme demeure une valeur sûre pour les acheteurs, surtout quand les prix des généralistes flambent au point d’être pratiquement sur la même grille tarifaire. Néanmoins, le grand gagnant de la croissance en 2022 reste le Japonais Toyota, affichant + 6 % d’évolution au total, devant son cousin coréen Hyundai à presque + 5 %.

Nous vous recommandons

La Centrale analyse le marché VO avec son observatoire trimestriel

Etude

La Centrale analyse le marché VO avec son observatoire trimestriel

La Centrale lance son observatoire trimestriel sur l'évolution des prix des véhicules d'occasion en France.Avec son observatoire, La Central propose une analyse de l'évolution des prix des véhicules d'occasion par rapport à leurs âges...

CarJager lève 2,6 millions d’euros pour accélérer sur le marché du véhicule de collection

CarJager lève 2,6 millions d’euros pour accélérer sur le marché du véhicule de collection

Le groupe japonais Toyota conserve sa place de n°1 mondial de l'automobile

Le groupe japonais Toyota conserve sa place de n°1 mondial de l'automobile

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

Plus d'articles