Avec des prix qui flambent, l’automobile redevient un produit de luxe

Avec des prix qui flambent, l’automobile redevient un produit de luxe

Carburant, entretien, assurance : les automobilistes français dépensent chaque année 2 870 euros pour rouler avec leur véhicule et parcourir en moyenne 12 400 km.

Contrairement au passé, l’âge d’or de l’automobile ne s’inscrit plus dans le volume mais dans la valeur, à l’achat comme à l’usage. Un changement de paradigme qui tend à repenser les dépenses allouées à l'automobile. 

Depuis 2010, les prix des voitures neuves s’enflamment. Pour les trois quarts des Français, la voiture est un sacrifice financier avec désormais un important taux d’effort (ratio prix/revenus annuels) de 73 %. L’an passé, le prix de vente catalogue moyen s’est établi à 25 000 euros. Un prix qui, toutefois, chute significativement à 16 500 euros si on intègre primes, remises et négociations. Il n’en reste pas moins que si on considère le prix au kilo, comme s’est amusé à le faire l’Observatoire Cetelem, le tarif est passé en 20 ans de 11 à 13 euros en France. Et les Français achètent toujours plus lourd avec des SUV qui ont le vent en poupe ! Pourtant, paradoxalement, 60 % des personnes craignent de ne plus avoir les moyens de posséder une voiture. Plus parlant encore, 40 % des individus ne possédant pas de voiture en ont possédé une par le passé. Ils y renoncent par cause du coût.

Un coût d’usage qui pose questions

Carburant, entretien, assurance : les automobilistes français dépensent chaque année 2 870 euros pour rouler avec leur véhicule et parcourir en moyenne 12 400 km. Sans surprise, le carburant représente 61 % de cette dépense. En ce qui concerne le montant de l’assurance et de l’entretien, les conducteurs français les considèrent encore majoritairement comme plutôt « raisonnables » malgré leur hausse continue depuis des années.

Toutefois, pour 45 % des rouleurs français, l’entretien reste tout de même d’un coût élevé, voire très élevé. Les Français estiment dépenser 546 euros par an pour l’entretien de leur voiture. Si jusqu’en 2015 l’augmentation du prix des pièces détachées a suivi l’inflation, ce n’est plus le cas. Il s’est amorcé depuis un véritable décrochage avec une hausse deux fois plus importante. Si les automobilistes vont chercher en premier lieu à limiter les dépenses en carburant, puis celles liées aux péages et au stationnement, ils pourraient bien aussi être enclins à réduire les frais d’entretien. Les réseaux des marques automobiles se voient les premiers pénalisés.

Parmi les automobilistes qui cherchent à réduire les coûts, près de 4 sur 10 ont choisi de confier l’entretien et les réparations de leur véhicule à des indépendants. Le do it yourself a également la cote puisque 3 automobilistes sur 10 sont prêts à mettre eux-mêmes la main dans le moteur. Pour le quart des personnes interrogées, il existe une solution encore plus radicale : limiter l’entretien et la maintenance.

Nous vous recommandons

Autobacs France se dote d'un nouveau président

Nomination

Autobacs France se dote d'un nouveau président

Kar Wai Lau prend la tête de la filiale française du groupe japonais Autobacs Seven.Autobacs France annonce l'arrivée de Kar Wai Lau au poste de président. Il succède à Toshio Kitamura, qui conserve son mandat de membre du comité de...

30/11/2022 | Centres-autos
D'excellents résultats pour Parts Holding Europe

D'excellents résultats pour Parts Holding Europe

Spheretech lance de nouvelles solutions de traitement des filtres à particules

Spheretech lance de nouvelles solutions de traitement des filtres à particules

Pacifica rejoint Better Driving Community pour accéder aux données de conduite

Pacifica rejoint Better Driving Community pour accéder aux données de conduite

Plus d'articles