Le patron de Volkswagen Herbert Diess poussé vers la sortie

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le patron de Volkswagen Herbert Diess poussé vers la sortie

Herbert Diess quitte la présidence du groupe Volkswagen et sera remplacé par Oliver Blume.

© Volkswagen AG

Après des mois de tensions au plus haut niveau du groupe Volkswagen, Herbert Diess est contraint de s'effacer. Oliver Blume lui succède à la présidence du groupe tout en gardant celle de Porsche.

La crise de la gouvernance du groupe Volkswagen dure depuis de longs mois et si Herbert Diess avait réussi à sauver sa tête à plusieurs reprises, cette fois le conseil de surveillance du groupe a acté son départ. Oliver Blume, déjà président de Porsche lui succèdera à compter du 1er septembre 2022. Le directeur financier du groupe Arno Antlitz est aussi promu avec une fonction élargie à la direction des opérations de Volkswagen Group.

Les décombres du dieselgate

En provenance de BMW, Herbert Diess a rejoint le groupe Volkswagen quelques semaines avant l’explosion du scandale du dieselgate aux États-Unis, une onde de choc d’une extrême violence qui mettra de nombreux grands dirigeants sur la touche, Martin Winterkorn et Rupert Stadler, par exemple. Herbert Diess sera à l’origine de la stratégie d’électrification massive du groupe, avec des investissements colossaux, plus de 50 milliards d’euros. C’est aussi la source de ses problèmes car il n’a jamais caché que cette mutation aurait un coût social, chiffré à 30 000 emplois en Allemagne, ce qui a provoqué l’opposition des syndicats et des puissants représentants du personnel qui siègent au conseil. Ralph Brandstätter l’a ainsi souvent déstabilisé, les rumeurs de son limogeage devenant monnaie courante dans les médias allemands.

Le miroir Tesla et les difficultés de la filiale de logiciels Cariad

Avec son style affable et son management basé sur le dialogue, Herbert Diess a souvent porté le flanc aux critiques, notamment en avançant que le benchmark dans l’industrie automobile se situait plus chez Tesla qu’à Wolfsburg. Ses relations courtoises avec Elon Musk irritaient en Allemagne et mettaient parfois en relief les difficultés du groupe Volkswagen sur le volet des développements de logiciels. Les difficultés de la filiale Cariad, spécialisée dans le software, auront aussi précipité sa chute. On notera que depuis Ferdinand Piëch, aucun dirigeant de Volkswagen n’a pu aller au bout de son mandat.

Oliver Blume, le choix des familles Porsche et Piëch

Oliver Blume, déjà président de Porsche, a donc été choisi pour lui succéder, le favori des familles Porsche et Piëch qui n’est âgé que de 54 ans, mais qui évolue au sein du groupe depuis 1994. « Oliver Blume a prouvé ses très hautes compétences à différents postes et avec différentes marques du groupe. Il a parfaitement dirigé Porsche d’un point de vue financier, technologique et culturel. Pour le conseil de surveillance, c’est le manager qu’il faut pour diriger le groupe, renforcer son approche customer centric et bien positionner les marques et les produits », souligne Hans Dieter Pötsch, président du conseil de surveillance. Par rapport aux représentants du personnel, ce choix n’est pas anodin, car Ralph Brandstätter militait plutôt pour la candidature de Thomas Schäfer, président de la marque Volkswagen et homme fort de Skoda. Le président d’Audi AG Markus Duesmann était aussi cité par certaines sources. Oliver Blume sera secondé par Arno Antlitz, le directeur financier qui devient aussi directeur des opérations du groupe. Tout un symbole quand on sait qu’il était spécialisé dans les restructurations au sein du cabinet McKinsey.

Nous vous recommandons

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia ont signé plusieurs accords de recherche conjoints avec six instituts coréens en vue de développer des solutions de mobilité destinées à explorer la surface de la Lune. Cet engagement fait suite au lancement réussi...

11/08/2022 | KiaMobilités
Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Plus d'articles