Camion autonome : le projet Atlas-L4 avance

Camion autonome : le projet Atlas-L4 avance

Le projet Atlas-L4 compte contribuer à réduire les embouteillages et les accidents, faire baisser la consommation de carburant et les émissions de CO2, augmenter la flexibilité d’exploitation des camions et montrer des concepts pour pallier la pénurie de chauffeurs.

© MAN

Le constructeur MAN Truck & Bus veut, en collaboration avec le fournisseur de logistique automatisée Fernride, le fabricant d’outils de test BTC Embedded Systems, les sociétés Knorr-Bremse, Leoni et Bosch, mettre en service les premiers camions autonomes sur autoroute d’ici à 2025 dans le cadre du projet Atlas-L4.

Le projet de recherche et de développement Atlas-L4 (transport automatisé entre centres de logistique sur des voies rapides de niveau 4) vise la mise en circulation de camions autonomes sur des autoroutes et voies rapides publiques. Au centre de l’approche globale du projet des partenaires issus de l’industrie automobile, du développement logiciel, des sciences et de l’administration se trouve le développement d’un camion autonome qui remplit toutes les exigences de sécurité d’exploitation, de surveillance à distance et de transmission de données pour une conduite autonome sur des autoroutes et voies rapides définies entre plateformes logistiques.

Le projet Atlas-L4, subventionné par le ministère allemand de l’Économie et de la Protection environnementale, cible ainsi déjà très concrètement les possibilités introduites avec la loi sur la conduite autonome promulguée en 2021 et qui fait de l’Allemagne un pays pionnier à l’échelle mondiale dans ce domaine. Le projet contribue ainsi à l’organisation pérenne du transport des marchandises et renforce l’Allemagne en tant que puissance économique. Ce projet permettra d’ici à 2025 de présenter un concept adaptable à l’industrialisation pour l’exploitation de camions automatisés sur les autoroutes.

« Pour MAN, le projet Atlas-L4 constitue une étape importante sur la voie de l’automatisation entre plateformes logistiques. Il nous permet de prendre d’ores et déjà en compte les futures applications de série pour une logistique 4.0. Pouvoir profiter de l’entière compétence des partenaires du projet Atlas-L4 est un avantage inestimable en ce qui concerne les hautes exigences de sécurité et la capacité d’exploitation des futurs camions autonomes », selon Frederik Zohm, président de la recherche et du développement chez MAN Truck & Bus.

Nous vous recommandons

Daimler Truck livrera les eActros LongHaul en 2023

Daimler Truck livrera les eActros LongHaul en 2023

Le constructeur de poids lourds annonce que les essais en conditions réelles de son camion électrique longue distance à batterie débuteront l'année prochaine.Amazon et Rhenus prévoient d'essayer l'eActros LongHaul dans le cadre du...

Volvo Trucks dévoile son essieu AR électrique

Volvo Trucks dévoile son essieu AR électrique

Volvo Trucks démarre les tests de ses camions à pile à combustible en 2025

Volvo Trucks démarre les tests de ses camions à pile à combustible en 2025

Carrier Transicold présente ses développements sur l'hydrogène à Hanovre

Carrier Transicold présente ses développements sur l'hydrogène à Hanovre

Plus d'articles