Le «~remanufacturé~» défendu par l'association France Auto Reman

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Le «~remanufacturé~» défendu par l'association France Auto Reman

Le «~remanufacturé~» défendu par l'association France Auto Reman

France Auto Reman, association française des remanufacturiers de l’automobile et du poids lourd, vient de voir le jour.

Une dizaine de remanufacturiers de l’automobile et du poids lourd (dont LRPI, Faral, DPAN, Da Silva, F2J et Sadex) viennent de s’associer pour créer l’association France Auto Reman. Sur la feuille de route de cette toute nouvelle communauté : valoriser la filière, l’évangéliser auprès des particuliers, des professionnels, des parties prenantes et faire du lobbying auprès des pouvoirs publics, des assureurs et garantisseurs, des têtes de réseau… sans oublier la volonté de mieux exposer les acteurs de la filière auprès des fournisseurs, prescripteurs et clients (constructeurs, assureurs, centres VHU, garagistes, particuliers) pour générer des opportunités de développement.

France Auto Reman, association loi 1901, est présidée par Julien Dubois, directeur général associé de LRPI Remanufacturing, industriel spécialisé dans le remanufacturing d’injecteurs et de pompes à injection implanté à Saint-Etienne.

Encouragée par les pouvoirs publics, la pièce de réemploi fait également l’objet d’engagements de la part des constructeurs, des équipementiers et des réseaux de distribution. « Les automobilistes, les gestionnaires de flottes, en bout de chaîne, ont tout à gagner à entretenir leurs véhicules à bas coût et à empreinte écologique réduite », commente Julien Dubois.

Et le responsable de préciser que : « Les pièces de réemploi ne sont pas que les pièces d’occasion et qu’il faut aussi considérer les composants remanufacturés ». Pour rappel, ces pièces sont fabriquées sur la base d’une pièce existante (carcasse), de processus industriels standardisés en ligne avec des spécifications techniques particulières. Une pièce remanufacturée fait l’objet de la même garantie et de la même qualité que la pièce neuve.

Selon le décompte de la toute nouvelle association, environ 300 entreprises industrielles françaises et de multiples ateliers sont aujourd’hui impliqués dans le remanufacturing de pièces et d’équipements en France : moteurs, boîtes de vitesses, embrayage, pièces de direction, de transmission ou de freinage, démarreurs, alternateurs, injection, turbo, organes de dépollution, de climatisation et même pneumatiques. Tous ces industriels français, implantés dans les territoires, souvent de petite taille, entendent défendre leur savoir-faire, « au service d’une vision sobre et responsable de l’entretien automobile ».

Nous vous recommandons

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

L’équipementier allemand intègre une nouvelle fonction SDA à son logiciel de diagnostic ESI[tronic] permettant aux ateliers avec une seule authentification d’accéder aux « Gateway » des constructeurs automobiles et donc aux...

75 bougies pour Schaeffler

75 bougies pour Schaeffler

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

Plus d'articles